Le mot pour rire : Le pain, le lin et le corps sain

Le mot pour rire : Le pain, le lin et le corps sain

Je ne sais pas si c’est de l’intox, mais on parle de plus en plus d’une probable hausse du prix du pain au Maroc. «Après le lait, le pain ?», se sont interrogés, visiblement inquiets, plusieurs journaux nationaux.

«Que Dieu ne la fasse pas !». Quand on sait ce que représente le pain pour le Marocain moyen et surtout pour celui qui l’est encore moins, on imagine facilement la catastrophe.

S’ils n’ont plus de pain à leur table, nos concitoyens risquent de disjoncter. Au fait, cette augmentation fatale serait due au prix de revient du pain qui dépasserait de loin celui de sa vente. Possible. Moi, j’ai trouvé la parade pour diminuer le prix. Un : je fais mon pain chez moi. Deux : je ne jette rien : farine, son, germe, bref, tout. Trois : j’y ajoute, en plus, des graines de lin.

Depuis que j’ai appris par un copain que le lin réduit le cholestérol sanguin, et donc, les risques de maladies cardio-vasculaires, je ne m’en passe plus. On m’a même dit qu’il réduirait aussi la tension.

Tiens ! ça peut être une bonne idée pour calmer les troupes.

A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *