Le mot pour rire : Le Père Noël et nous

Le mot pour rire : Le Père Noël et nous

J’ai l’habitude de souhaiter parfois à mes potes un «Joyeux Noël», surtout lors de nos fêtes religieuses, histoire de les taquiner un peu. Depuis quelque temps, je le fais de moins en moins, non pas que je ne croie plus au Père Noël – en réalité, je n’y ai jamais réellement cru – mais je trouve qu’il a perdu beaucoup de son aura. D’ailleurs, j’aimais bien son aura, parce que, justement, c’était son principal fonds de commerce. Tu lui demandes un cadeau, comme, par exemple, je ne sais pas moi… une belle bagnole, un bon boulot bien payé, ou même une super montre Rolex alors que tu n’as pas encore 50 ans, eh bien, le Père Noël, en moins d’une, exauce ton vœu. En fait, tu ne reçois pas ce que tu as demandé, mais le Père Noël va te dire, justement, «tu l’auras». Mais, ça, c’était avant. Aujourd’hui, et plus exactement depuis qu’il est descendu du haut de son minaret, il fait la sourde oreille, ou bien, s’il veut être sympa, il te dira : «Non, mais, tu me prends pour le Père Noël ou quoi ?!». Au fait, joyeux Noël.
A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *