Le mot pour rire : Le salaire du labeur

Le mot pour rire : Le salaire du labeur

Non, ce n’est pas le titre d’un nouveau film, mais un jeu de mots trop facile. Vous avez remarqué comme moi la polémique vaseuse sur le salaire des hauts fonctionnaires et, en premier lieu, les plus grands d’entre eux : les ministres. J’ai mon avis là-dessus, mais je vais me contenter d’exprimer un constat pas bête, mais bien méchant. Les Marocains ne semblent choqués par les trop hauts salaires que quand le boulot qui rémunère lesdits salaires n’est pas assuré comme il faut. Hier, c’était le malheureux Gerets qui se faisait taper sur les doigts, aujourd’hui, ce sont les membres du gouvernement. Pour faire un autre mauvais jeu de mots, je dirai qu’on ne peut pas avoir le labeur et l’argent du labeur.
A demain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *