Le mot pour rire : Les yeux bridés ne sont pas tous des chinois

Le mot pour rire : Les yeux bridés ne sont pas tous des chinois

Quoi que puissent encore penser certains analphabètes et autres tarés de la tête, les festivals, ça n’est pas fait juste pour se pavoiser et passer du bon temps sur le compte des contribuables, mais ça sert aussi et surtout à nous rendre moins bêtes.

Nous venons de passer presque 10 jours à Marrakech, et je puis vous assurer que beaucoup de mes concitoyens festivaliers vont rentrer chez eux beaucoup plus éclairés qu’ils n’étaient venus.

J’en connais qui ont vu plus de 30 films venus du monde entier et qui ont pu ainsi, le temps d’un festival, faire une immersion dans des cultures aussi riches et diverses.

Désormais, ils sauront faire la différence entre un Coréen et un Japonais, un Vénézuélien et un Lithuanien, et même un Argentin et un Cubain. Parce que, voyez-vous, le cinéma, en plus d’être un superbe art de divertissement, c’est également une arme redoutable contre l’inculture, et donc, contre la bêtise. Alors, si nous voulons combattre et battre l’obscurantisme, vous savez maintenant ce qu’il nous faut continuer de faire…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *