Le mot pour rire : Mourir d’aimer

Le mot pour rire : Mourir d’aimer

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un fait divers qui ne manque pas de piquant, et qui a eu lieu en plein printemps, démocratique, s’entend. Celui qui en a été à la fois le héros et la victime est un professeur universitaire à Rabat. Il a eu le béguin pour une de ses étudiantes – ça arrive et c’est légal – et il lui a demandé, tout naturellement, un rendez-vous, chose qu’elle a accepté sans hésiter. Mais, au lieu d’y aller toute seule, elle arriva avec une meute de ses ami(e)s qui kidnappèrent le malheureux amoureux, le ramenèrent au campus et le jugèrent dans un procès sans défense et sans appel. Franchement, si on n’a même plus le droit d’aimer son prochain (ou sa prochaine), où va-t-on ?
A demain

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *