Le mot pour rire: Ni lune ni l’autre…

Le mot pour rire: Ni lune ni l’autre…

 Il s’agit de cette décision qui a fait polémique et qui continue : le Maroc sera représenté cette année aux éliminatoires des nominations aux Oscars américains par un film qui porte le joli titre de « La Lune rouge », inspiré de la chanson de l’ex-chanteur reconverti en convertisseur Abdelhadi Belkhayat, et composée par l’inoubliable Abdeslam Amer.

D’ailleurs, le film raconte sa vie, du moins il a essayé… Je ne voudrais pas dire trop de mal de cette œuvre ne serait-ce que parce que son réalisateur est un pote et, en plus, il est très sympa, mais, j’ai beau réfléchir,  je n’ai pas du tout compris pourquoi la commission désignée par qui de droit à cet effet, a fait ce choix bizarre. En effet, même si sur la vingtaine de films ou plus qu’on produit désormais chaque année, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, il y avait au moins deux qui auraient mérité beaucoup plus d’être choisis pour représenter notre pays.

Mais, que voulez-vous ? Je crois que le proverbe « Il ne faut pas cacher la lune avec un tamis » est bien marocain…
A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *