Le mot pour rire: Persister et signer

Le mot pour rire: Persister et signer

Je ne sais pas si mon billet y est pour quelque chose, mais il paraît que le groupe du PJD au Parlement va lancer une pétition pour la création d’une commission d’enquête sur les drames causés par les dernières inondations. Comme le prévoit notre Constitution, cette pétition doit être signée par au moins le tiers des députés ou des conseillers. C’est très louable, mais pourquoi une pétition ? Pourquoi continuer d’utiliser de vieilles méthodes obsolètes et souvent inefficaces ?

Il ne s’agit pas de lutter contre la faim au Bengladesh ou dénoncer le massacre des baleines par les pêcheurs nippons. Nous sommes devant un enjeu politique et il faut donc utiliser des moyens politiques. Comme, par exemple, prendre contact directement avec les responsables des partis de la majorité, et pourquoi pas ceux de l’opposition aussi, et leur soumettre l’idée.

Je ne crois pas que quelqu’un serait contre. A moins qu’on pense qu’une pétition ça fait plus de bruit, et donc, pourrait ramener plus de voix.  Si ce n’est pas le cas, laissez alors tomber le stylo et utilisez plutôt le téléphone.

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *