Le mot pour rire : Rien ne sert de concourir…

Le mot pour rire : Rien ne sert de concourir…

Quand un politique veut se débarrasser d’un problème, il crée une commission. Ce n’est pas nouveau. Et quand il veut faire semblant de s’en occuper, il fait des promesses qui n’engagent que lui, donc, personne. Mais, parfois, certaines promesses faites dans le feu de l’action démagogique par certains «décideurs», engagent l’Etat et l’obligent à les tenir, même si elles sont lamentables, parce que intenables, ou vice-versa. Le meilleur exemple, ou le pire, c’est cette célèbre promesse absurde faite à ces fameux diplômés-chômeurs fumistes, de les engager dans la fonction publique sans aucun concours, donc, fussent-ils idiots, ou pis, incompétents. Cette mascarade dure depuis des années et ne fait qu’empirer car elle est entretenue, et parfois validée, par des « responsables » avides  de pouvoir, alors qu’ils savent qu’ils n’auront jamais le pouvoir de mettre en pratique cette promesse nulle et malvenue. Alors, que faire? Je ne sais pas. Je ne suis pas ministre, moi, et en plus, moi, je n’ai rien promis !
A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *