Le mot pour rire: Suis-moi si tu peux…

Le mot pour rire: Suis-moi si tu peux…

Je suis presque certain que s’il le devient un jour, on va enfin pouvoir gagner plein de médailles. Il n’y a pas une semaine où on n’append pas que tel ou telle est passé(e) d’un parti à un autre sans que cela n’étonne ou ne surprenne personne. C’est devenu quelque chose de normal, de banal, de… spécifique.

Tenez ! Aujourd’hui même, j’ai appris qu’un des boxeurs parlementaires qui avait fait la Une des journaux il y a à peine quelques jours, et qui avait été chassé de son parti d’opposition après avoir perdu aux points, a décidé  lui aussi de sauter le pas et de rejoindre, accompagné paraît-il de tout un groupe d’amis de ce même parti, une formation cette fois-ci de la majorité gouvernementale.

Ne rigolez pas s’il vous plaît parce que, comme je vous le disais à l’instant, tout ça c’est normal, banal et… spécifique. Franchement, et blague à part, j’ai bien envie un jour de voir tous ces rigolos battus par KO après avoir reçu une belle tannée et disparaître à jamais. Rêvons un peu…
A demain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *