Le poids des maux…

Le poids des maux…

Comme je le disais récemment à une consoeur italienne avec laquelle je travaillais sur un scénario d’un film marocain, nous sommes un peuple que tout le monde croit bien connaître, mais que personne ne connaît vraiment. Y compris nous-mêmes.

Je vais vous donner un exemple et je suis désolé de me répéter : à chaque fois que quelqu’un d’entre nous, alors qu’il se trouve à l’étranger ou même ici, dit ou écrit un mot de travers sur le Maroc, il peut être traité de traître ou même parfois accusé d’intelligence avec l’ennemi.

Or, les pouvoirs publics eux-mêmes n’hésitent pas à faire des déclarations parfois tonitruantes sur quelques tares dont souffre notre pays comme c’est d’ailleurs le cas dans tous les pays du monde.

Tenez, pas plus tard que ce week-end, notre ministère de l’intérieur a annoncé la saisie de 40 tonnes de résine de cannabis et nous a promis de publier bientôt un communiqué avec plus de détails.

Or, tout le monde sait que ce type de drogue ne vient pas de Suède ou de Papouasie,  mais qu’elle est cultivée, produite et emballée ici, chez nous. Alors, maintenant, qui oserait accuser notre police de faire le jeu de nos ennemis ? Comme a dit un jour le grand Fernand Reynaud : c’est stupéfiant !
A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *