Lire et ne rien comprendre

Lire et ne rien comprendre

Ce qui m’a poussé aujourd’hui à l’aborder de nouveau c’est une déclaration de M. Rachid Belmokhtar, notre ministre chargé d’abord d’apprendre à nos enfants la lecture au sens le plus primaire du terme, et ça serait déjà énorme.

Justement, il nous apprend – ce que beaucoup d’entre nous craignaient et soupçonnaient déjà depuis déjà très longtemps – que 76 %, soit plus des ¾, des rejetons de ce pays, du moins ceux qui vont dans les écoles publiques, ne savent pas lire même après 4 ans passés sur les bancs de classes hyper bondées !

Oui, bien sûr que Si Rachid est courageux de le dire comme ça sans ambages et sans enrobage, mais il devrait nous dire aussi qui sont les responsables de cette dramatique situation et surtout comment s’en sortir.

Ceci dit, maintenant je comprends beaucoup mieux pourquoi la majorité de mes concitoyens et concitoyennes ne lit jamais, même pas le journal, y compris ceux et celles qui ont passé parfois plus de 20 ans à étudier.

A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *