Mémorandum pour la jeunesse

Mémorandum pour la jeunesse

Le 25 août avec de jeunes militant(e)s de différentes associations (Passagers, Par-delà les Remparts, MPj, Marock’Jeunes, Marocains Pluriels…) d’Oujda, Marrakech, Fès, Casablanca, Essaouira… nous lancions l’idée d’un «Programme pour la reconquête de notre jeunesse» dont l’idée centrale était la création d’un «service Jeunesse et citoyenneté». Depuis nous avons ouvert une page facebook où chacun(e) peut déposer ses propres propositions.


Nous avons également fixé notre calendrier et notre démarche est cadrée :
1ère étape – collecte des propositions jusqu’à fin septembre.
Dans un 2ème temps- rédaction du Mémorandum qui comprendra toutes les propositions concrètes et réalisables qui auront été récoltées.
– Puis présentation du Mémorandum lors du Forum méditerranéen des Jjeunes leaders d’Essaouira et demandes d’entretiens (CNDH, CGEM, INDH…) pour la mise en œuvre de notre plan dans 1 «quartier pilote»…
On a déjà reçu plusieurs propositions venues enrichir celles que nous avions énoncées lors du lancement de notre plan :
1. L’accompagnement des jeunes jusqu’à la création de leurs projets, à travers, l’aide des jeunes à mobiliser les ressources qu’ils ont en eux, mais aussi leur apporter les ressources individuelles qui leur manquent.
2. Sensibiliser la société civile du rôle de la jeunesse dans le développement local, à travers des activités qui adoptent une communication intra-générationnelle. L’implication des institutions est également clé pour que les acteurs locaux s’approprient les dispositifs et souhaitent les déployer. Pour cela, Il faut dialoguer et négocier, avant et pendant l’action. Sinon, le dispositif de toute façon ne s’ancrera pas.

3. L’intégration de la jeunesse au sein des politiques existantes, en effet, la question de l’insertion doit être intégrée aux politiques existantes en matière d’emploi, d’éducation et de formation professionnelle.
4. La mise en place d’une instance constituée des jeunes afin de suivre les politiques locales, en intégrant l’avis des jeunes dans les différentes politiques.
5. La création d’un parlement des jeunes afin de discuter les enjeux locaux et nationaux, et surtout, proposer des idées qui peuvent influencer l’opinion publique.
6. La réalisation d’un programme d’échange entre les jeunes de la ville et les jeunes dans l’autre moitié du monde, en vue d’une intégration des jeunes au sein des mouvements internationaux.

In fine, les jeunes constituent un facteur déterminant du changement social, du développement économique et du progrès technique. Leur imagination, leurs idéaux, leur vision et leur énergie considérables sont indispensables au développement des sociétés dans lesquelles ils vivent.
C’est pourquoi il est important de relancer les efforts qui visent à concevoir et à mettre en œuvre des politiques et des programmes spécifiquement consacrés aux jeunes. Les mesures prises pour traiter les problèmes de la jeunesse et tirer parti de ses potentialités auront des répercussions sur la situation socio-économique actuelle ainsi que sur le bien-être des générations futures.
7. Commuer les peines d’emprisonnement des jeunes ayant commis un acte de «petite» délinquance en peine de travaux d’intérêt général.
8. Création d’une aide mensuelle conditionnelle à l’engagement des familles dans la scolarisation de leurs enfants, inspirée du modèle brésilien « bolsa famila ».
9. Exiger d’une entreprise lorsqu’elle s’installe dans une province, une ville ou un quartier, qu’elle embauche un pourcentage de jeunes de cette province, cette ville ou ce quartier (discrimination positive).
10. Création de classes pré- élémentaires (classes maternelles) dans les quartiers populaires.
11. Intégrer l’éducation sexuelle au programme scolaire.
12. Exiger des collectivités locales un budget dédié à la culture.

13. Revendiquer un vrai budget et de vrais postes pour animer les maisons de quartiers et associer les associations de jeunes à leur programmation et leur gestion.
A vous de continuer à nous enrichir notamment via notre page Facebook, les associations à l’initiative de ce plan «A la Reconquête» vont de leur côté aller à la rencontre des citoyens sur le terrain pour recueillir vos idées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *