Mieux vaut en rire: Du devoir de s’inscrire et du droit d’en rire…

Mieux vaut en rire: Du devoir de s’inscrire et du droit d’en rire…

Je ne sais pas ce que j’allais en dire encore une fois, mais je dois avouer que je suis très en retard. Heureusement, il y a eu une prolongation, sinon j’allais en parler pour ne rien dire. Vous allez me dire que ça ne m’aurait pas beaucoup changé et vous ne seriez pas sympas, car je suis sûr que sur ce plan-là, vous n’êtes pas forcément mieux que moi.

Bon, maintenant, parlons peu, et parlons bien, vous avez sûrement deviné le sujet que j’ai envie d’aborder pour vous aujourd’hui. En effet, il s’agit de la campagne actuelle pour sensibiliser les électeurs et les électrices et pour les convaincre, surtout les plus jeunes, de s’inscrire sur les listes électorales dans le cas où ce n’est pas encore fait.

Tout ça, vous me diriez, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Pourtant, mercredi soir, en regardant une émission sur une de nos chaînes qui se reconnaîtra, j’ai cru comprendre que, justement, il n’aurait pas un chat… ou presque.  Autrement dit, malgré tout le tapage médiatique et pressant – du mot «presse», pas «pressé» – il n’y aurait pas grand monde et les non-inscrits ne se presseraient pas pour aller le faire, et croyez-moi, il n’y a pas de quoi en être fiers.

Oui, oui, je vous jure que ce n’est pas de la démagogie, je trouve vraiment que l’esprit civique manque terriblement chez nos concitoyens et concitoyennes et on devrait vraiment s’en inquiéter. Je ne comprends pas pourquoi nous passons notre temps à râler contre nos responsables, que d’ailleurs nous trouvons qu’ils ne le sont pas du tout, et à déblatérer sur nos élus que nous qualifions de mal-élus alors que la majorité d’entre nous ne les a même  pas élus, et pour cause, car la majorité que nous sommes n’est même pas, justement, et bien sûr à tort,  inscrite sur les listes électorales. C’est quoi toutes ces contradictions ?!?

Oui, je sais ce que vous allez me répondre : qu’il y avait falsification des élections, que le plus grand votant c’était l’argent, qu’on achetait les voix à deux sous, et que c’était surtout les riches qui étaient élus parce que c’était surtout les pauvres qui les élisaient… Oui, peut-être, mais tout ça, c’était avant… Il n’y a plus tout ça, ou, au moins, beaucoup moins… Comment ? La classe politique ? Qu’est-ce qu’elle a la classe politique ? Comment ? Elle est souvent ridicule ? Ah non, n’exagérons rien… C’est vrai qu’on a pas mal de rigolos, d’autres qui ne nous font pas rigoler du tout, et il y en a même, avouez-le, qui nous font chialer de rire…  Non, je ne fais pas allusion seulement à l’histoire du terrain glissant… Il n’y a pas que lui, comme dirait l’autre… Même si je pense que lui n’a fait que payer pour les autres… Bon, pourquoi je vous parle de tout ça ?

Ah oui, la classe politique… Au fait, soyons sérieux deux minutes. Franchement, on peut reprocher ce qu’on veut à nos politiciens – et politiciennes – mais on doit reconnaître également que de notre côté, nous les soi-disant citoyens et citoyennes, on n’est pas vraiment mieux. Le civisme, c’est bien le dernier de nos soucis… On fait surtout preuve de suivisme… Il passe au feu rouge, je le suis… Il grille un stop, pourquoi m’arrêter ? Elle donne un bakchich pour faire vite, pourquoi dois-je attendre ?… C’est si facile de dire que c’est la faute du gouvernement, des élus, des autorités, du Makhzen, des responsables, ou zide ou zide, et nous alors ?

Qu’est-ce qu’on fait de bien ? Rien, ou presque. Personne ne peut prétendre être au-dessus du lot, à commencer par moi. D’ailleurs à ce propos, moi qui la ramène tout le temps, j’ai voulu vérifier si le système de vérification par SMS pour savoir si on est inscrit ou pas marche vraiment, et, comme demandé,  j’ai envoyé mon numéro de CIN et ma date de naissance au numéro gratuit 2727 (Vous voyez, je leur fais de la pub) et voici ce que j’ai reçu comme réponse : «Service Élection du Ministère de l’Intérieur. Aucune donnée trouvée…». Je vous l’avais bien dit : on n’est pas mieux que les autres.

Dans l’attente d’une amélioration dans les jours, les mois ou les années à venir, allez quand même vous inscrire, on ne sait jamais… Et en attendant, je souhaite un très bon week-end à tous les inscrits et à toutes les inscrites. Quant à nous autres…

Un dernier mot sous forme de devinette pour rigoler un peu : qui sera le prochain ministre jeune, sportif et… beau gosse du gouvernement ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *