Mieux vaut en rire : Le rose et le noir

Mieux vaut en rire : Le rose et le noir

Je préfère vous prévenir tout de suite: ce matin, je suis de mauvais poil et il y a bien de quoi. Je commence par la raison perso. D’abord, je n’ai payé ma vignette qu’hier et je le revendique.

Je le fais toujours presque le dernier jour, pas par étourderie, mais par effronterie. On me la fait payer tellement cher que, pour les embêter un peu, je les fais poireauter jusqu’au bout. L’année dernière j’ai fait pire : je ne l’ai réglée qu’au mois de février, ce qui m’avait valu d’être taxé de 15% en plus. Finalement, c’était moi le perdant, mais j’avais gagné un mois. En fait, ce n’est pas pour ça que je voulais vous parler de vignette, mais parce qu’hier, en arrivant à 15h30, c’est-à-dire à la dernière minute, au service concerné sis au Bd Rachidi, je me suis rendu compte qu’ils avaient déjà terminé. Yesssss ! M’exclamais-je, fou de joie.

Hélas, j’avais crié victoire avant l’heure. En effet, un bonhomme chargé de la sécurité m’a pris en sympathie et a décidé de me conduire jusqu’au guichet fermé qu’on a décidé de rouvrir rien que pour me contredire. Le problème, c’est que le guichet en question se trouvait au 4ème étage, et bien sûr sans ascenseur. Mais, pourquoi, pourquoi donc, on nous oblige, NOUS, à monter aussi haut ?!? Parce que chez ces gens-là, monsieur, plus vous payez une vignette chère, et plus vous devez grimper. Je vous assure que c’est vrai.

Ça va crescendo : les plus petites cylindrées au rez-de-chaussée, les plus grandes, à la terrasse. Si ce n’est pas un racisme anti-nanti, ça lui ressemble des masses. Bref, j’ai fini quand même par repartir avec ma jolie vignette rose bonbon qui m’a coûté autant. Et puisque je suis dans les taxes, un copain m’a appelé ce matin à l’aube pour m’exprimer sa colère et m’a supplié de vous en révéler la raison.

Il paraît qu’un projet résidentiel sur le Bd El Massira, pas loin d’un commissariat – je ne peux pas vous en dire plus –  propose des apparts à plus de 30.000 DH le m2, mais là n’est pas le propos car mon copain a les moyens. Il est en colère car le promoteur exige 30% de noir ! Et dire qu’on n’arrête pas de nous dire que ça n’existe plus. Imaginez le manque à gagner pour notre fisc. Je crois que c’est pour ça qu’il se venge sur des riches contribuables comme NOUS. Et j’ai laissé le meilleur pour la fin. J’ai un proche et néanmoins ami qui investit dans l’immobilier. Ce qu’il m’a raconté dernièrement m’a vraiment outré au moins que j’avais décidé au début d’appeler un ami très bien placé et surtout très bien concerné, et puis après, j’ai préféré vous en parler d’abord à vous.

Une grande institution spécialisée et plus ou moins sous la tutelle de l’État, a lancé récemment un grand projet de lotissements à El Jadida. Selon mon ami, l’offre était très intéressante car des lots de terrains prêts à lotir étaient proposés pour la modique somme de 3000 DH le m2. Malheureusement, dès le début du lancement des ventes, il n’y en avait plus. 40 hectares auraient été vendus, d’un coup, à un seul promoteur qui n’en serait même pas un et qui ne serait- il n’y a pas de sot métier – qu’un fabricant de jeans ! Et c’est chez lui qu’il fallait aller si on voulait acquérir un bout de terrain.

Mais pour cela, il faut accepter de débourser 4.500 DH le m2 au lieu des 3.000 officiels, sinon vous n’aurez rien. Le pire, c’est que lorsque vous avez fini par casquer le montant surtaxé, notre «monopoliseur» agréé vous ramène un contrat de la vénérable institution dûment cacheté et signé par son responsable commercial qui vous avait juré quelques jours plus tôt qu’il n’avait plus rien à vous vendre. Tu parles de «lutte contre le fassad» !

En attendant que quelqu’un veuille bien aller vérifier si tout ça, ce ne serait que des histoires inventées, je souhaite à tous les gens honnêtes et intègres,  un très bon week-end. Quant aux autres…
Un dernier mot pour rigoler un peu : Le jour où les artistes pourraient ouvrir des frontières, les douaniers deviendraient de simples spectateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *