Mieux vaut en rire : Mieux qu hier et moins bien que demain

Mieux vaut en rire : Mieux qu hier et moins bien que demain

Ça y est, on y est. La nouvelle année est entrée sans frapper. Tant mieux. Les coups, on en a pas mal reçu durant l’année passée et même celles qui l’ont précédée.

Pourvu que 2014 soit plus sympa pour vous, et tant qu’à faire, pour moi aussi. Je dis ça mais je reste assez sceptique car, au vu de ce que j’ai lu ça et là, ça promet d’être plutôt rude. Je sais qu’il y a beaucoup de mauvaises langues qui inventent des fausses nouvelles à tour de bras et à tournées de bars, mais je sais aussi qu’il y a également beaucoup de responsables qui font parfois un peu n’importe quoi tout en nous saoulant avec leurs promesses mielleuses et souvent jamais tenues. En attendant, la cacophonie continue.

Vous avez, d’une part, les annonceurs de tempête sur les prix et compagnie qui, chiffres à l’appui, nous assurent une année chaude et flamboyante, et d’autre part, les éternels «rassureurs» qui, la main sur le cœur, nous promettent des lendemains meilleurs. Alors, me demanderiez-vous, qui croire ? Hélas, je ne le sais pas, et si je le savais, je ne le vous dirais pas, et je vendrais l’info à celui ou celle qui me fera la meilleure offre. Un truc comme ça, ça vaut de l’or. Or, hélas, la réponse à cette question quasi existentielle, il n’y a que Mme Soleil qui doit l’avoir, et comme elle n’existe plus non plus, alors, aussi bien vous que moi, restons à la merci des « on dit » et des « on fera ».

Justement, on dit par exemple que les prix des carburants qui avaient maigri de quelques centimes l’année dernière, devraient reprendre leur forme initiale et plus si affinités avec la caisse de compensation qui n’arrête pas de faire ses crises de compression. On dit aussi  – mais ça on ne fait pas que dire car ça va certainement se faire – qu’on va augmenter certains taux de TVA, ce qui, immanquablement, va avoir des répercussions élévatrices pour certains produits de première nécessité et de nécessité vitale, à savoir le thé, l’huile, le sucre, voire le tabac, même si, entre nous, ça, ce n’est pas l’idéal sur le plan vital.

Et on dit enfin que ces hausses en trombe vont toucher, peut-être dès janvier, l’électricité et l’eau. Autant vous dire qu’avec ça, on aura gagné le gros lot. Cependant, à propos de ces 2 derniers produits vitaux et éclairants, on dit que le gouvernement aurait promis que, je cite ma source, «l’augmentation de l’eau et l’électricité ne va pas toucher les couches défavorisées». Très sincèrement, je n’ai jamais su ce qu’on entendait par ce pas très joli qualificatif «défavorisé», mais je crois que ça craint pour les soit disant favorisés comme vous et moi. On a intérêt à moins se doucher et à ne le faire qu’à l’eau froide. Avec le temps qu’il fait… Et oui ! Vous n’aviez qu’à faire le bon choix. Moi, en tout cas, je n’ai donné à personne ma voix… Passons.

Néanmoins, j’ai 2 bonnes nouvelles pour vous. La première, c’est que les classes qu’on appelle moyennes et qui restent pas encore très bien définies, vont pouvoir, du moins si tout va bien, bénéficier d’un habitat à leur niveau et à des prix à leur mesure. Et d’une. De deux, l’âge de la retraite sera revu, lui aussi, à la hausse – décidément!–  et pourrait atteindre 62, voire 65 ans! En d’autres termes, pour pouvoir affronter la vie qui sera de plus en plus chère, Il est préférable de ne pas arrêter de bosser.

Alors, si vous aviez envisagé de jouer aux dames, ou de faire des parties de rami ou de touti, dès cette année, c’est raté et il va falloir reporter. En tout cas, tout ça, ça ne reste que des on dit que moi, je n’ai fait que rapporter. Très bonne année quand même et très bon week-end.

Un dernier mot pour rigoler un peu: on nous dit qu’en 2014 le taux de croissance va vaciller entre 2,5% et 3,5%. Si on nous avait promis ça, il y a 2 ans…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *