Mieux vaut en rire: Pas de printemps pour les braves

Mieux vaut en rire: Pas de printemps pour les braves

Nous sommes déjà au 2ème week-end de la plus belle saison de l’année et j ‘ai l’impression qu’au Maroc, nous nous n’en sommes pas encore rendu compte.

Ailleurs, le 21 mars est un jour pas comme les autres parce que, justement, il marque le début du printemps. Et qui dit printemps dit on ouvre grand son cœur, on jette ses antidépresseurs, on met des vêtements à fleurs, on devient de grands voyageurs mais on n’appuie pas trop sur l’accélérateur, on oublie toutes ses aigreurs et on embrasse femmes, maris, enfants, belles-mères et belles-sœurs, on monte les marches à pied et on ne prend plus l’ascenseur, on dépose les gants même si on est de sacrés bagarreurs, bref, on prend la vie côté bonheur.

Eh bien, chez nous, depuis que le printemps a démarré, ça n’a pas arrêté. D’abord, on a commencé le jeudi, c’est-à-dire la veille. Des dizaines de voyous cagoulés car même pas capables de montrer leurs sales figures ont attaqué les joueurs du Wydad de Casablanca sur leur terrain sous prétexte qu’ils ne sont pas contents des résultats de leur équipe.

Moi je veux bien que des supporters pas satisfaits le crient et fort pour qu’on les entende là-haut, mais qu’ils en profitent pour faire un hold-up et emporter tous les biens de leurs joueurs chéris pour les punir et les mettre en garde contre d’éventuelles futures défaites, là, ils poussent l’amour et la passion un peu trop loin. En tout cas, on n’a jamais vu ça nulle part dans le monde, et je crois que ça fait partie des nombreuses spécificités du Maroc et dont on se passerait bien.

On n’a pas été touchés, nous dit-on, par le printemps arabe, mais ce n’est pas une raison de vouloir se rattraper de cette piteuse manière. Revenons au printemps marocain. Je vous disais donc que dans les pays normaux, cette saison est l’occasion d’oublier ses différends avec son voisin et de se rapprocher encore plus de son prochain. Chez nous, c’est plutôt le contraire. Dès que les mimosas pointent leur premier bouton jaune, que les coquelicots rouges étalent leurs pétales, que les marguerites commencent à faire tomber les leurs au nom de l’amour et que nos terres deviennent partout comme un tapis vert, nos concitoyens et concitoyennes, eux et elles, ne trouvent pas mieux que de déterrer la hache de guerre.

Imaginez que le printemps avait à peine commencé que nos politiques, à commencer par nos élus, ont décidé de se taper dessus à coups d’accusations de visions hasardeuses, d’incompétents finis, de gestions désastreuses, et, dernière trouvaille, de patrimoines mal acquis. En fait, si on attaque ce dernier volet, il y aurait vraiment du pain sur la planche. Et à propos de pain – quelle superbe transition ! – la grève des boulangers a été un fiasco au grand bonheur du gouvernement qui se trouve ainsi à l’abri d’une augmentation du prix du pain qui aurait été pour le moins aventureuse. Pourquoi ça a échoué ?

Moi, je ne sais pas, mais on dit ça et là que ça serait à cause de la désolidarisation des fours traditionnels et des boulangeries de luxe. Et toujours selon les mêmes «on dit», ces deux partenaires extrêmes se seraient ligués contre les grévistes  sur ordre du PJD. Alors, vous qui croyez que ce parti conservateur n’était «que» populaire,  vous aviez tout faux. D’ailleurs, moi je me suis toujours méfié de nos bourgeois et de nos élites: ils vont souvent au gré du vent. Et à propos de vent – qu’est ce que je suis fort aujourd’hui en transitions ! – on nous annonce de grands orages pour ce week-end. Je vous l’avais bien dit : nos saisons sont vraiment bizarres.

Cependant, je souhaite un très bon week-end pluvieux mais chaleureux à toutes les amoureuses et tous les amoureux du vrai printemps. Quant aux autres…
Un dernier mot pour rigoler un peu: les membres fédéraux ont voté «à l’unanimité» pour les nouveaux statuts. Maintenant, c’est sûr, la Coupe du monde c’est dans la poche…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *