Mieux vaut en rire: Tom, Georges et les autres…

Mieux vaut en rire: Tom,  Georges et  les autres…

Et c’est le privilège qu’a eu votre serviteur même si, entre nous, je n’avais aucun mérite sinon d’être proche de mes proches. D’abord, je dois vous dire ce qui me chiffonne quand même un peu : moi je veux bien que tout le peuple marocain, soit content et fier de recevoir dans notre beau et chaleureux pays un célèbre et riche acteur américain comme Tom Cruise, mais il faut savoir raison garder. Bon, c’est vrai, on dit qu’il fait partie de « L’église de scientologie », mais ce n’est quand même pas le Messie.

Avant même que ses pieds ne foulent notre sol qu’est-ce qu’on a débité comme bêtises sur lui ! Qu’il allait avoir plusieurs dizaines de policiers et de bodyguards à son service pour le protéger de ses fans, que chaque jour un camion spécial allait partir de Londres à destination du Maroc pour lui ramener son petit-déj’ et son casse-croûte quotidiens, et enfin la meilleure – ceci d’ailleurs pouvant expliquer peut-être cela – qu’il aurait ramené une cagnotte pleine de pas moins de 360 millions de dollars ! Je vous avoue que je n’ai pas cherché à vérifier la véracité de ce montant faramineux, mais le peu de ce que je connais des productions étrangères qui sont tournées au Maroc, c’est que souvent certains responsables confondent sciemment et consciemment le budget total prévu pour produire tout le film – dont souvent c’est seulement une partie qui se déroule au Maroc – et les dépenses réelles qui auront lieu dans notre pays.

Les moins menteurs, eux, entretiennent une autre confusion moins grave mais tout aussi trompeuse, entre le budget prévu et annoncé par les producteurs étrangers, budget souvent surestimé pour séduire les comités d’accueil, et ce qui va être concrètement dépensé. Bref, tout ça, pour dire que malgré tout le bien que ça peut faire, entre autres, à notre secteur cinématographique, ce ne sont pas les films étrangers qui vont sortir notre économie de sa léthargie congénitale. Revenons maintenant à Tom Cruise.

Il était récemment en tournage dans le quartier de mon enfance à Casa qu’on appelle « Derb Lihoudi ». Je profite de cette occasion pour rétablir une vérité. Le fondateur de ce grand quartier mitoyen du quartier mythique des Habous s’appelait Martinet et n’était pas plus juif que vous et moi – et s’il l’était vraiment, ça m’aurait autant enchanté.  C’est son fils lui-même, que j’ai eu l’occasion de rencontrer un jour par hasard qui me l’avait confirmé. En fait, son prénom c’était Élodie, transformé par les habitants sans probablement aucune arrière-pensée en «Lihoudi».

Ceci étant précisé, je ne vous dis pas le remue-ménage qu’a causé le passage de Tom Cruise et son équipe dans ce quartier. Durant plusieurs jours, impossible de passer, impossible de stationner et surtout impossible de parler d’autre chose que de lui. D’ailleurs même si ça fait plusieurs semaines qu’il a vidé les lieux, il continue d’être sur toutes les langues, et vous savez pourquoi ?

Parce qu’il a donné des indemnités aux habitants du quartier pour les dédommager de tout ce que je vous ai raconté. Comme quoi, la générosité des Américains ce n’est pas que du cinéma. Oh, ce n’est pas une fortune, et il a fallu, m’a-t-on rapporté, faire la queue plusieurs jours pour avoir quelques centaines de dirhams pour chaque foyer «dérangé», mais à la veille de l’Aïd, il n’y a pas de petit montant. Maintenant, après Tom Cruise, on attend de pied ferme et de poche ouverte l’arrivée de George Clooney et de sa tendre épouse, ainsi que celle de Daniel Craig, le futur James Bond. On n’a pas (encore) de pétrole, mais qu’est-ce qu’on reçoit comme étoiles filantes !

En attendant tout ce beau monde, je vous souhaite à tous et à toutes, y compris à tous les autres, un très bon week-end et un très délicieux Aïd.

Un dernier mot sous forme de devinette pour rigoler un peu : comment se fait-il que ça fait plusieurs mois que le Directeur du CCM est partant, et pourtant, tout semble continuer de tourner comme avant ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *