Mon ex-mari ne me versait pas la pension: Quels sont ses droits sur ses enfants?

Mon ex-mari ne me versait pas la pension: Quels sont ses droits sur ses enfants?

Question :

Je suis mère de deux enfants, une fille et un garçon, je suis divorcée ça va faire 20 ans, le père de mes enfants était aisé et n’a jamais voulu me verser la pension.
En plus il traitait mal les enfants, il n’était pas du tout affectueux et complètement irresponsable, il s’est remarié et a donné un appartement qu’il possédait à sa femme, pour échapper au paiement de la pension.
Aujourd’hui, moi et mes enfants qui travaillent sommes surpris par la réception d’une convocation à audience, pour une affaire de pension que réclame le père à ses enfants.
Je ne sais pas s’il y a droit, alors qu’il ne versait pas la pension à ses filles, d’ailleurs il demande une pension de 3.000 dirhams alors que le salaire de chacun ne dépasse pas 4.000 dirhams par mois.
Je voudrais savoir s’ils sont tenus de payer le même montant à égalité ou deux parts le garçon et une part la fille.
Que dois-je faire ?

Réponse :

Tout d’abord, je voudrais revenir à la pension que vous devait votre ex-mari, il vous est toujours redevable, puisque la pension est imprescriptible, et partant, vous êtes en droit de demander la pension depuis la date où il a cessé de vous la verser jusqu’à la date où votre fille a commencé à travailler contre un salaire, et pour votre garçon, jusqu’à l’âge de 25 ans, s’il poursuit des études supérieures, à moins qu’il ait travaillé avant.

Pour revenir à la pension que demande le père des enfants, il y a droit puisque le code de la famille dans son article 203 accorde ce droit qui est d’ordre public, sauf que le montant qu’il demande est manifestement exagéré, et le tribunal dispose, à cet égard, d’un pouvoir discrétionnaire pour fixer la pension due aux parents.
Cependant, la pension que demande le père n’est accordée qu’à partir du jour où il a fait la demande au tribunal, et elle sera répartie selon les ressources de vos enfants et non selon la quotité de leur part successorale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *