Mon mari refuse de subvenir aux besoins de la famille sous prétexte que je travaille: Que dois-je faire?

Mon mari refuse de subvenir aux besoins de la famille sous prétexte que je travaille: Que dois-je faire?

Question :

Je suis une femme mariée et j’ai deux enfants en bas âge, mais mon mari refuse de subvenir aux besoins de la famille sous prétexte que je travaille.

J’ai fait et je fais ce que je peux mais les besoins deviennent de plus en plus importants par rapport à mon revenu.

je voudrais savoir si j’ai le droit, et sans que cela ne me porte atteinte, de réclamer la pension devant le tribunal.

Réponse :

Bien sûr, le code de la famille vous donne le droit à la pension. Certes, la loi a confié la responsabilité de la famille aux deux parents, mais les charges incombent au père qui doit subvenir aux besoins de sa famille.
En effet, selon l’article 194 du code de la famille, l’époux doit pourvoir à l’entretien de son épouse dès la consommation du mariage, et selon l’article 198 il doit pourvoir à l’entretien de ses enfants jusqu’à la majorité ou jusqu’à 25 ans révolus si les enfants poursuivent leurs études supérieures.

Par ailleurs, il doit continuer à subvenir aux besoins de la fille jusqu’à son mariage ou jusqu’à ce qu’elle ait des ressources propres à elle.

Néanmoins, je vous déconseille de procéder par voie judiciaire à la réclamation de la pension qui est votre droit et celui des enfants, jusqu’à ce que vous épuisiez toute voie amiable, en recourant au conseil de la famille et aux personnes proches pour régler ce problème entre membres de la famille et amis.
Il faut privilégier la voie amiable, car il est très difficile d’envisager de reprendre la vie conjugale d’une façon saine et sereine lorsque l’épouse recourt au tribunal pour réclamer sa pension.

En revanche, si cette voie amiable est vaine, et que le mari persiste dans son inertie, il ne faut pas hésiter à saisir le tribunal compétent, car il y va de l’avenir et du bien-être des enfants.
Pour votre gouverne, chère Madame, la pension est imprescriptible. n
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *