Périscope : Cercle vicieux

Périscope : Cercle vicieux

Le Quartette international sur le Proche-Orient (USA, Russie, Union européenne, ONU) vient de lancer un appel pressant aux Israéliens et aux Palestiniens pour relancer la « Feuille de route ». Mettre le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne sur le même pied d’égalité dans la fragilisation d’un processus en panne ne sert pas la cause de la paix. Le Quartette estime dans sa dernière sortie que chaque partie devait faire plus pour répondre immédiatement et simultanément aux inquiétudes exprimées par l’autre partie. Or, si les responsables sécuritaires palestiniens s’efforcent de contrôler et d’apaiser la situation, il y a dans le gouvernement israélien des éléments radicaux qui pensent qu’il est possible de régler tous leurs problèmes avec le peuple palestinien par des moyens militaires. Ils déclarent publiquement qu’ils poursuivront leur politique actuelle d’assassinat et de meurtre. Les déclarations du ministre de la Défense Shaoul Mofaz et du chef d’état-major confirment qu’ils cherchent l’escalade et rejettent l’option pacifique. Dans ces conditions, l’appel du Quartette, s’il ne s’accompagne pas de mesures concrètes qui obligeraient Israël à stopper ses assassinats et son occupation, devient une simple démarche de relations publiques. Au sein du Quartette, les Etats-Unis occupent une place dominante. Ils sont fermement engagés pour un règlement pacifique du conflit même si certains éléments de l’Administration Bush continuent à s’aligner systématiquement sur les positions du gouvernement Sharon. Mais, il serait peut-être utile de nuancer aujourd’hui les jugements que nos portions sur l’alignement américain sur Israël. Selon un politologue français, l’idée que le lobby pro-israélien orienterait la politique étrangère, et plus particulièrement moyen-orientale, des Etats-Unis serait désormais caduque. La réalité est, toujours aux yeux de cet analyste, qu’à Washington « l’ensemble des milieux dirigeants : Maison Blanche, Congrès, le Parti républicain, le Parti démocrate, la presse, le cinéma, ont construit et renforcé un système pro-israélien à ce point solide et ancré dans la vie politique, sociale et culturelle des Etats-Unis, qu’une défaite de sa part est devenue presque inconcevable ». C’est une réalité avec laquelle il faut faire, qui impose, surtout aux Palestiniens, l’adoption de mesures audacieuses, dans la ligne de la « feuille de route ». C’est également une nécessité pour le Quartette que de mettre en oeuvre le plan de paix international pour sortir de l’actuelle dangereuse impasse. Des mesures radicales s’imposent, car les petits pas n’ont pas marché et il est peu probable qu’ils marchent dans l ‘avenir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *