octobre 20, 2018

 

Point de vue : Aidons notre Roi !

Point de vue : Aidons notre Roi !

Comme chaque année lors de la Fête du Trône, tous les regards sont tournés vers le Souverain !

Nous sommes à chaque fois tous dans l’attente du discours qui viendra parler à chacun d’entre nous : la population, les engagés de la société civile ce qui est tout à fait normal puisque c’est dans ce discours que nous puisons nos raisons d’y croire; mais aussi la classe politique, les décideurs et les élus qui, eux, sont tout de même censés avoir su anticiper et agir tout au long de l’année selon les grandes lignes fixées l’année d’avant à la même occasion.

Or force est de constater que les discours du Trône sont devenus des moments où chacun est mis devant ses responsabilités – et parfois les responsabilités qui n’ont pas été assumées- la population applaudit des deux mains car elle se retrouve pleinement dans les maux décriés dans l’intervention royale et les critiques émises. Une feuille de route précise est énoncée, en effet le discours de cette année comporte deux volets -entre autres- très forts : celui de l’indispensable mise à niveau des partis politiques, le Roi insistant même sur le nécessaire rajeunissement : il est impératif et urgent pour les partis de se renouveler, les élites politiques actuelles étant dépassées. Place à une nouvelle génération, les jeunes étant mieux placés pour connaître les problèmes et les nécessités de leur époque. Le second volet est «l’urgence du social», nombre de nos compatriotes souffrent et attendent des mesures concrètes et rapides. Leur situation ne permet ni tergiversations ni attentisme.

Le social !

A travers l’INDH, à travers le Ramed notamment, qui doivent être directement au service des citoyens – notamment les plus fragiles-  qui en attendent des retombées palpables…

Toujours est-il que nous aussi citoyen(ne)s avons notre part de responsabilités dans la situation actuelle !

Au moment où j’écris ces lignes les premières réactions au discours du Trône 2018, car une fois de plus les attentes sont nombreuses et fortes, et si d’ores et déjà nous, en tant que Marocain(e)s, nous prenions un engagement : celui de nous mobiliser, de nous retrousser les manches et d’agir concrètement pour aider le Souverain. Des constats sont faits, des enseignements tirés, des décisions prises, des lignes directrices fixées or il est bien évident qu’il faut des hommes -et des femmes- pour les appliquer, pour les mettre en pratique sur le terrain; c’est bien entendu le rôle des politiques, des élus, des partis, des relais institutionnels, de l’Administration… mais devons-nous attendre qu’ils s’y attellent ? N’avons-nous pas, nous aussi, des responsabilités à prendre et à assumer?

Nous avons tous Marocains et Marocaines un rôle à tenir : cessons d’être passifs, cessons d’être spectateurs, cessons d’être dans l’attentisme, Dieu merci le lien entre le Souverain et le peuple est le pilier de notre société, le fondement même de la «Maison Maroc», ne laissons donc pas SM le Roi porter seul le défi de notre développement, des progrès que nous souhaitons, des avancées que nous appelons de nos vœux : mobilisons-nous derrière lui, agissons, partout, dans notre région, dans notre ville, notre quartier, notre entreprise, notre école… conjuguons le verbe FAIRE et non le verbe ATTENDRE. Soyons les acteurs d’une nouvelle Marche, une Marche patriote, une Marche mobilisatrice et fédératrice qui fera que nous serons tous comptables de nos actes :

Nos espoirs sont tournés vers SM le Roi, il faut que les siens puissent compter sur nous !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *