Point de vue : Des jeunes franchissent le pas

Point de vue : Des jeunes franchissent le pas

Enfin des jeunes choisissent de faire «sauter le verrou» !

Ils sont un petit groupe de jeunes à réfléchir depuis plusieurs semaines aux moyens de dépasser un tabou, tabou qui hélas amène nos jeunes à pratiquer la politique de la chaise vide, et de ce fait laisser un véritable boulevard à tous ceux qui parlent en leur nom, ou pire encore conforter nombre de politiques, de partis, d’élus à les considérer comme quantité négligeable, puisque inertes et silencieux. Ils auraient pu choisir d’intégrer un parti certes, mais ce n’est pas la démarche qu’ils ont choisie, ils auraient aussi pu avoir l’idée de créer un parti, mais ne croulons-nous pas déjà sous un nombre considérable de partis dont l’utilité pour certains d’entre eux reste à démontrer? Non, ils ont choisi une troisième voie, une voie faite de pragmatisme, de réalisme et en même temps de pédagogie et de responsabilité. Forts d’une réelle expérience associative, d’un ancrage de terrain profond ils sont en train de confectionner, étape par étape, une association de jeunes qui inscrira en toutes lettres dans ses objectifs, l’implication politique !

«Mêlons-nous de ce qui nous regarde» est leur slogan, mot d’ordre qui en dit long sur la conscience qui est la leur de l’absolue nécessité qu’il y a pour les jeunes de s’impliquer en politique, mais de façon innovante, sortant de tous les sentiers battus, avec honnêteté, intégrité et sans tomber dans les pièges du gadget ou de la récupération.

Je connais certains d’entre eux et leur démarche m’inspire beaucoup de respect et d’espoir car elle me rappelle certains parcours de jeunes – tant au Maroc qu’en France – qui fort de leur expérience associative ont ensuite «transformé l’essai» ; comme on dit en rugby, pour devenir dans la foulée  de grands leaders politiques: un nom me vient spontanément à l’esprit, celui de Mohamed El Gahs, pour illustrer mon propos.

Leur feuille de route, en élaboration, reflète leur ambition, juste, légitime et urgente ; je vous en livre les prémices :

«La politique ne s’intéresse pas à nous, intéressons-nous à elle»

Notre credo :

– Nous mêler de ce qui nous regarde

– L’engagement associatif, culturel, social, humanitaire, sportif… est indispensable, mais il doit permettre d’aller plus loin, de franchir le tabou de la politique.

– Les partis n’intègrent pas ou peu les problématiques de la jeunesse dans leurs programmes, incitons-les à le faire.

– La place des jeunes en politique est minorée, mise sous tutelle ou réduite à un rôle de figurants, il est temps de dépasser ce stade infantilisant.

– Nous nous engageons à créer une association qui se mêlera de politique, qui brisera le tabou, qui s’exprimera, qui proposera, qui communiquera, donnera son avis, dénoncera lorsqu’il le faudra… qui cherchera à représenter au mieux les intérêts de la jeunesse.

– Nous voulons ainsi lancer le mouvement, être les précurseurs, ouvrir une porte… d’autres suivront.

L’objectif premier de ces jeunes est de contribuer à édifier un projet de société moderne, respectueux de notre identité et de nos valeurs mais en phase avec les aspirations, les attentes, les besoins, les propositions de la jeunesse. À nous adultes conscients de l’urgence d’être à leurs côtés, tout en respectant scrupuleusement leur autonomie, à vous jeunes qui avez envie de prendre votre destin en main, de les rejoindre, restez attentifs, ils arrivent !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *