Point de vue: Ftour pluriel, un message d’espoir

Point de vue: Ftour pluriel, un message d’espoir

Ce 17 juillet à l’heure de la rupture du jeûne, c’est beaucoup plus qu’un repas qui a été partagé, c’est un espoir, c’est une preuve, c’est un symbole : 30 jeunes marocains engagés et 30 personnalités impliquées dans la vie sociale, culturelle, politique, médiatique de notre pays «ont partagé le sel» et envoyé -depuis un petit espace à Mohammedia- un message au monde: «Vivre ensemble» est possible, «Vivre ensemble» est beau ! Hélas le Maroc est l’un des seuls pays où cela est encore possiblee: réunir Musulmans, Juifs, Chrétiens pour non seulement prendre un repas en commun mais aussi dialoguer et chanter ensemble comme ici la chanson».Les 3 Prophètes» de Jauk El Maleh.Depuis plusieurs semaines les Marocains Pluriels préparaient leur «Ftour Pluriel», en effet pour la 2ème année l’association Marocains Pluriels avait choisi d’organiser, en point d’orgue de ses activités de l’année, un «Ftour Pluriel» en ce mois sacré de Ramadan.

Ce moment de rencontre  – en ce mois propice à la spiritualité, la convivialité et la piété – qui permet d’illustrer concrètement son action autour des valeurs d’engagement, d’ouverture sur l’Autre, de diversité, de dialogue…
Ce Ftour Pluriel tournait autour de 3 thèmes étroitement imbriqués : «Diversité, Engagement, Jeunesse» ! L’idée était de faire se rencontrer 30 jeunes de différentes associations et 30 personnalités engagées, afin que chacun(e) s’enrichisse de l’Autre. M. André Azoulay, conseiller de SM le Roi et président d’honneur de Marocains Pluriels, M.Amine Sbihi, ministre de la culture, M. Chakib Laroussi chargé de la communication au Cabinet royal, Mme Rita Zniber, présidente de la Fondation Rita Zniber et présidente d’honneur de Marocains Pluriels et un grand nombre de personnalités de la société civile, de la culture, des médias, de la diplomatie tels Faouzi Skalli, Abdessamad Aboulghali, Valérie Attias, Sanaa El Aji, Bahaa Trabelsi, Malek, Jauk El Maleh, Abdelkader Retnani, Catherine Barut, des ambassadeurs, le gouverneur et le maire de la ville et bien d’autres avaient répondu présent.
La diversité des générations, des origines, des religions et la pluralité culturelle ont fait de ce Ftour Pluriel un «moment précieux» d’où chacun, Musulman, Juif, Chrétien est reparti plus riche…Chaque jeune a présenté les actions de son association, ses projets, ses espoirs, ses difficultés et chaque personnalité s’est attachée à y répondre, à évoquer l’avenir, la diversité, la culture, l’engagement… Le jeune Redouane Bouwizri – qui avait fait 12 heures de car pour venir de son petit village à 10 km de Ouarzazate – qui a expliqué son combat pour la scolarisation des enfants nomades a illustré la qualité de l’engagement de notre jeunesse. De jeunes artistes ont également pu faire montre de leurs talents, par la photographie, la musique, le slam… Tous les jeunes engagés présents, les personnalités invitées ont fait passer un souffle vibrant d’émotion, puisse-t-il s’envoler très haut et très loin pour aller dire au monde que quelle que soit la génération, quelle que soit la confession… la foi en la convivance, la paix et le dialogue transcendent tous les obstacles !
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *