Point de vue : La France plurielle

Point de vue : La France plurielle

Une Nation n’est jamais si belle, n’est jamais si forte que lorsqu’elle sait se rassembler dans sa diversité.

C’est l’addition qui crée la cohésion d’un groupe et non pas la soustraction ni encore moins la division.

L’équipe de foot de France vient encore d’en faire la preuve – tout comme la Belgique d’ailleurs –

Cette équipe est belle et performante – pour son jeu certes- mais aussi pour ce qu’elle représente : colorée, métissée, plurielle, unie…

Tout le peuple de France peut se retrouver en elle car elle est à l’image de la France réelle qu’hélas trop nombreux sont ceux qui ne veulent la voir.

Bien sûr il s’agit de foot me rétorquerez-vous, mais ce qui est vrai pour le sport peut l’être pour toute une société, pour un pays… il faut pour cela le vouloir !

L’équipe de France est composée de joueurs de toutes origines, de toutes confessions, de traditions, de cultures, d’éducations diverses mais elle est unie par un dénominateur commun très fort : un même pays de vie, un même désir de vaincre.

Une société ne peut que s’enrichir d’apports divers, ces affluents véhiculant avec eux sang neuf et énergies nouvelles, c’est le repli, le refus qui sclérosent et enferment. Qu’un Mbappé et un Griezmann fassent équipe, qu’un Varane, un Fekir, un Giroud ou un Rami soient coéquipiers n’est pas anodin, ils sont le reflet de la réalité française, ils sont sur le terrain ce qu’est la population dans ses villes et ses quartiers.

Regardons les choses en face : dans une famille ce sont les mariages consanguins qui appauvrissent la généalogie, une île où le renouvellement de la population est moindre, se renferme sur elle-même, alors qu’une jeunesse qui se métisse est sans cesse plus innovante, une culture qui se «frotte» aux autres est sans cesse plus riche et attrayante…

Pourquoi les replis, les peurs, les méconnaissances sont-ils si puissants de nos jours qu’ils nous privent de nouveaux modes de vie, de nouvelles voies, de nouvelles fraternités ?

Le sport, la culture, la musique, le cinéma… nous le montrent chaque jour : les apports multiples font les succès, a contrario la politique (Il suffit de regarder la composition de l’Assemblée nationale française si peu représentative de la diversité de la population) qui se reproduit en vase clos n’est plus attractive.

La Coupe du monde actuelle illustre bien ces exemples : outre la France il faut voir cette belle équipe de Belgique riche de 17 «origines» diverses et qui nous fait dire sous forme de boutade que grâce à Marouane Fellaini et Nacer Chadli le «Maroc est encore présent en Coupe du monde»…

Puissions-nous collectivement et où que nous vivions, nous inspirer de ces exemples pour transformer nos rapports entre nous, le Maroc est, quant à lui, conscient de cet indéniable atout que représente la diversité puisqu’il l’a inscrit dans le préambule de sa Constitution.

C’est dans la vraie vie – sur le terrain– dans sa réalité au quotidien, dans le fonctionnement de sa justice, dans l’égalité des chances, dans son rapport à la police, dans l’accès à l’emploi, au logement, etc. que la France doit réussir à «être plurielle», sacré pari mais beau challenge !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *