Point de vue: Le coeur et la raison

Point de vue: Le coeur et la raison

Tout couple, après des années de vie commune, connaît des turbulences, des moments de tension, de doute…lorsque les liens qui unissent ce couple sont anciens, solides alors les époux parviennent – au bout du compte – à se réconcilier.

Souvent même ils s’aperçoivent que la crise traversée a été bénéfique. Ce couple a  la responsabilité de ne pas céder aux mauvaises sirènes – par exemple les voisins – qui cherchent à envenimer les choses, il doit également savoir écouter ses enfants, et surtout, celui qui a fauté

savoir reconnaître ses fautes et celui qui a été offensé pardonner !
Vous l’aurez sûrement compris, ma «parabole» fait allusion aux tensions que traversent actuellement la France et le Maroc. Une ONG obscure qui dépose une plainte, un acteur espagnol ringard qui prête des propos – vrais ou faux – à un diplomate français et des policiers, qui en dehors de toute règle internationale, débarquent chez l’ambassadeur du Maroc en France… ont porté un coup aux extraordinaires relations entre les deux pays ! Il est vrai que le coup est rude, d’autant plus rude qu’il s’agit de la France.

Alors que pouvons-nous dans une telle situation, quel peut être le rôle de la société civile, celui des populations de chacune des deux Nations ?

En fait, et avant tout, place à la diplomatie, elle est faite pour cela. Les chefs d’Etat tout d’abord, les gouvernements, les diplomates…chacun dans son rôle doit s’employer à résorber les tensions, ce qui n’empêche nullement les citoyens de jouer leur partition.

Les Marocain(e)s ont été ulcérés par les propos que le diplomate français aurait tenus et légitimement l’ont montré, l’indignation doit ensuite faire place à la raison qui veut que des explications soient fournies. Il est cependant un rôle tout aussi important que la population des deux pays peut tenir, c’est celui de l’apaisement – rôle que tiennent les enfants dans un couple en crise : un million de Marocain(e)s vit en France, des milliers de Français vivent au Maroc, des milliers d’enfants issus de mariages mixtes sont des composantes essentielles de ces populations… nous devons penser à eux et eux doivent s’impliquer.

Ce sont eux tout particulièrement qui sont les «liens du sang» qui unissent les deux pays et ils sont à même de peser sur la voie d’un règlement juste et serein de la crise. Des réactions, sur les réseaux sociaux notamment, totalement délirantes sont apparues, des injures ont été proférées… en quoi cela peut-il bien servir la seule cause qui vaille, qui est celle du dépassement des tensions et d’un retour à des relations de très grande qualité ?

Il ne s’agit pas pour le Maroc de faire le dos rond certes pas, il est légitimement fondé de demander des excuses et la France doit s’inquiéter de ces dérapages et y remédier, mais de grâce, nous Marocains, Français, Franco-Marocains, soyons responsables et ne tombons pas dans le piège que représenterait l’exacerbation des tensions, faisons confiance à nos dirigeants pour régler le contentieux et même mieux, aidons à son règlement.

Soyons les vecteurs de cette relation, indescriptible par des mots, qui fait que ce qui fâche n’effacera jamais ce qui unit le Maroc et la France !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *