Point de vue : Le forum de la jeunesse, de l’engagement et de la citoyenneté

Point de vue : Le forum de la jeunesse, de l’engagement et de la citoyenneté

La jeunesse est le sang neuf de la société civile, elle apporte le renouveau, les idées neuves, elle apporte les nouvelles technologies, elle porte les espoirs, les attentes, les besoins des nouvelles générations, elle est le porte-parole des colères…

La jeunesse est à même de répondre aux demandes des générations actuelles, notamment en leur donnant une visibilité, une consistance.

Cela ne veut pas dire que les adultes n’y ont pas leur place, au contraire, mais c’est de complémentarité qu’il s’agit.

On le voit en politique, les partis qui ne font pas de place à la jeunesse, qui ne se renouvellent pas, se sclérosent et meurent. La société civile, le mouvement associatif ne peuvent -et ne doivent surtout pas- se couper des forces vives que sont les jeunes, les jeunes doivent aussi être leaders dans -et de- la société civile, si l’on veut que celle-ci reste en phase avec le présent et avec l’avenir.

Je garde toujours en tête cette «sentence» du président Mitterrand : «La jeunesse n’a pas toujours raison mais la société qui l’ignore a toujours tort».

Ce week-end se tenait à Essaouira le Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders organisé par l’ambassade de France au Maroc et dont le sujet était précisément l’engagement, le partage et la citoyenneté.

Le descriptif du Forum fixait d’emblée les enjeux :

«La citoyenneté est une construction qui émane du terrain et du partage d’opinions. Elle s’expérimente dans la relation aux autres et l’acceptation de la pluralité, des différences et des spécificités. C’est pourquoi la question de l’engagement est absolument fondamentale… Pour la plupart des jeunes qui s’engagent, la mobilisation s’ancre dans leur quotidien, bien plus qu’elle ne s’affiche collectivement. Bien au-delà de la défense de grandes idées, quelle mobilisation au quotidien, quels gestes concrets, même modestes? La place des réseaux sociaux apparaît grandissante. Être engagé, c’est également s’exprimer sur des réseaux, partager des informations, partant du postulat que celles que l’on reçoit sont justes. Ces moyens de communication qui peuvent générer de nouvelles mobilisations et favoriser un nouvel engagement collectif ne sont pas non plus sans danger, et peuvent a contrario générer aussi une forme de repli et une individualisation dangereuses pour l’engagement. Quels sont les formes et les ressorts de l’engagement dans nos choix personnels ? Quelle part de soi met-on dans l’engagement ? Quelle part de soi donne-t-on à la société, et comment définir cette nouvelle citoyenneté à l’heure de la révolution numérique et de la mobilisation «planétaire», qui est l’apanage de cette nouvelle génération ? Ce sont les questions auxquelles nous tenterons d’apporter des pistes de réflexion durant cette cinquième rencontre.»

200 jeunes venus de différentes villes du Royaume, une vingtaine de jeunes venu de différents pays et une cinquantaine d’intervenants participaient à ces 3 jours.

Mon souci en ce qui concerne les jeunes marocains était vraiment de permettre à ces jeunes engagés dans leurs associations, leurs quartiers, leurs écoles de rencontrer d’autres jeunes, d’écouter des hommes et des femmes ayant réfléchi à ces thèmes, de découvrir d’autres expériences mais aussi de montrer -et de se rendre compte eux- mêmes- de leurs propres capacités, leurs talents, leurs réalisations…

Ce forum voulant absolument sortir du schéma hélas trop courant «d’experts» qui viennent apporter leur savoir à des «analphabètes», Dieu merci nous avons nos capacités, nos actions et notre jeunesse regorge de potentialités…

Cette 5ème édition a été un nouveau pari gagné dû à l’ambassade de France et à des associations de terrain: Essaouira Mogador, Fondation Sekkat et Marocains Pluriels et elle doit son succès à un petit groupe de personnes convaincues : Laurence Levaudel Clauss et son équipe, Jean-Pierre Mahoué, Tariq Ottmani, votre serviteur, et bien sûr la bienveillance active de André Azoulay, conseiller de SM le Roi. Des malfaisants avaient bien tenté de nuire au forum à coup de fake news, de montages vidéos et autres communiqués mensongers…ils avaient juste oublié que notre jeunesse est intelligente, qu’elle déjoue les pièges et qu’elle sait qui sont ceux qui lui veulent du bien et ceux qui veulent l’utiliser… ces jeunes sont donc venus, ils ont vu et ils sont repartis plus riches qu’à leur arrivée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *