Point de vue : Nos compatriotes juifs !

Point de vue : Nos compatriotes juifs !

Nos compatriotes ! Oui bien souvent les jeunes générations lèvent un sourcil interrogateur lorsque l’on dit cela devant eux -personne ne leur a appris cela à l’école, ou si peu- d’autres, adultes, font mine de ne pas comprendre mais l’immense majorité des Marocains a une conscience aiguë de cette origine qui nous lie, de ce patriotisme qui nous unit, de ce patrimoine et de ce futur qui nous rassemblent.

Nos compatriotes juifs donc vivent un moment important de leur vie interne. En effet, leur communauté (que certains se limitent à comptabiliser entre 3.000 et 5.000 personnes, ce qui est vrai, mais qui est aussi riche de milliers de Marocains juifs à travers le monde) présente donc sur le sol national vient de voir Sa Majesté le Roi répondre à une demande très forte de leur part, l’organisation d’élections pour représenter leurs instances.

«Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, donne ses Très Hautes instructions au ministre de l’intérieur pour l’organisation des élections des instances représentatives des communautés israélites marocaines, non-tenues depuis 1969 (ministere de l’intérieur)»

Le Souverain montrait ainsi qu’il répondait aux attentes de personnalités emblématiques de la communauté qui eux-mêmes s’étaient exprimés dans un texte où ils montraient clairement qu’ils pensaient leur avenir ici, au Maroc :

«Chers amis, chers coreligionnaires,

Nous sommes un collectif réuni autour d’une même idée fédératrice : le changement aujourd’hui et maintenant. En tant que juifs marocains investis dans l’évolution de notre pays qui s’est engagé dans une démarche de démocratisation de l’ensemble de ses institutions insufflée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et dans la pérennité de notre culture marocaine, il nous paraît indispensable de revoir notre représentativité communautaire! Bâtissant, pour la plupart d’entre nous, notre avenir au Maroc, nous avons décidé de nous battre pour une communauté non politisée, une communauté démocratisée à l’écoute de ses membres régie par des dirigeants élus et au service des autres. A l’instar de toutes les communautés dans le monde.»

J’ai la chance à l’instar d’autres acteurs de la société civile et acteurs culturels, d’avoir noué de profonds liens d’amitié avec nos compatriotes juifs, car, peut-être n’est-ce pas connu par le plus grand nombre, mais ils sont très nombreux à être investis dans le tissu associatif, artistique, social de notre pays. Je pourrais ainsi commencer par citer – parmi ceux vivant et actifs sur le sol natal- toute l’équipe agissante du SOC (Stade Olympique Casablancais Simon Pinto), dirigée par un homme sincère, engagé et profondément bienveillant Pierre Sibony – le SOC avec qui Marocains Pluriels a donné une véritable ampleur au Ftour Pluriel qui réunit chaque année musulmans, juifs et chrétiens autour de la table de rupture du jeûne , initiative lancée par les Marocains Pluriels il y a 7 ans.

Je pourrais citer également des personnalités telles Monique El Grichi, Yannick Assor Soussana, Jérémie Dahan, Yonnel Lallouz, Eddy Toledano, Maguy Kakon, Fanny Mergui, Ken Azran…/… engagés -chacun dans leur domaine – dans la société, et qui sont véritablement les artisans du renouveau des actions communes et de la résurgence de la proximité entre compatriotes des 2 confessions. Le domaine artistique et culturel n’est pas en reste où brillent des artistes tels : Maxime Karoutchi, Vanessa Paloma, Albert Oiknine, Maurice ElBaz, Coco Diam’s…/… Si par ailleurs la fraternité inter-religieuse dans notre pays est une réalité, elle le doit aussi en plus de tous ces militants à des rabbins tels Rav Jacquy Sebag et Rav Levi Banon.

Bien sûr mon propos ici n’est pas exhaustif mais il a pour objectif premier de répondre à l’ interrogation que j’ai pu lire sur Facebook où certains se demandaient s’il existait des Marocains juifs engagés dans la société civile, mais mon but est également d’apporter un témoignage personnel de ce que -au quotidien- j’ai de plaisir à œuvrer avec eux tant leur patriotisme, leur intérêt pour l’Autre leur amour profond pour notre Roi et pour la cohésion de notre pays sont ancrés en eux. Cette tribune est aussi pour moi l’occasion de dire mon amitié pour eux et inciter tous ceux qui connaissent peu ou mal nos compatriotes juifs à se rapprocher d’eux, à les connaître mieux, en un mot à concevoir notre projet de vie en commun : je suis intimement persuadé que ces personnalités que j’ai citées -parmi d’autres bien sûr- représentatives de la génération actuelle sont les acteurs de ce projet.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *