octobre 16, 2018

 

Point de vue : Parler de la jeunesse c’est bien, agir c’est mieux !

Point de vue : Parler de la jeunesse c’est bien, agir c’est mieux !

Depuis le discours royal du 20 août dernier où SM le Roi a mis tout particulièrement l’accent sur la jeunesse et ce qu’elle était légitimement en droit d’attendre de nos responsables, nous ne cessons de lire des déclarations d’intention enflammées venues de différents côtés.

Jusqu’au Mouvement populaire qui, en élisant pour la 9ème fois consécutive le même secrétaire général, déclare «avoir l’ambition d’encadrer et mobiliser les citoyens dans l’optique de lutter contre la désaffection électorale, avec un accent particulier sur les jeunes considérés comme un véritable capital pour l’avenir. L’implication de la jeunesse dans la gestion de la vie publique requérant une mobilisation collective, en particulier de la part des formations politiques».

Beaucoup de paroles, de promesses, de preuves d’intérêt pour nos jeunes… enfin !

Nous avons assez réclamé et attendu une telle attention à l’égard de notre jeunesse pour aujourd’hui nous en offusquer, mais il est temps, il est urgent de passer aux actes.

Le Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders auquel je participais ce week-end à Essaouira m’a une fois de plus démontré à quel point nous disposons d’un véritable atout en notre sein : nos jeunes !

Comment lorsque l’on est conscient de ce potentiel et de ce qu’il représente (pour eux-mêmes) et pour notre pays ne pas tout mettre en œuvre pour leur offrir perspectives et débouchés ?

Une mesure me paraît être un début de solution, ou en tout cas de réponse : prévu par la nouvelle Constitution, le Conseil consultatif de la jeunesse devrait pouvoir être mis en place. Alors que l’instauration du service militaire va être abordée au Parlement nous aurions intérêt à installer un dialogue sur cette question avec les principaux concernés, c’est-à-dire les jeunes eux-mêmes, un tel Conseil se révélerait alors précieux… Pour cela il devrait bien sûr être composé d’acteurs engagés, d’interlocuteurs réels, des porteurs de messages, de propositions, d’idées concrètes…émanant du terrain.

Sur le terrain précisément une multitude d’associations, de groupes culturels, artistiques, sportifs, de structures efficaces agissent par, pour et avec les jeunes, où des jeunes de valeur donnent de leur temps, de leur énergie, de leur passion à d’autres jeunes, ils sont à mon sens prioritairement les figures de ce futur Conseil. Ils et elles sont là, présents, actifs, disponibles, «fils et filles de personne» sinon fils et filles du Maroc !

En disant cela je ne fais aucun procès d’intention, j’alerte simplement, et souhaite mettre les projecteurs sur tous ces héros du quotidien !

Il faut que ce Conseil soit représentatif, efficace et constitue une véritable courroie de transmission avec l’ensemble de la jeunesse…

Du sang neuf, des visages nouveaux, des acteurs du possible, des fonceurs… voilà ce dont nous avons besoin !

Croyez-moi, je les ai vus à l’œuvre à nouveau au cours de ce Forum euro-méditerranéen et j’aurais voulu que des élus, des leaders politiques, des ministres puissent faire ce constat : notre plus grande richesse réside en notre jeunesse !

Action !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *