Point de vue: Pelota dyalna

Point de vue: Pelota dyalna

Quand la Coupe du monde se conjugue dans la proximité ! C’est ce que vont nous démontrer les jeunes de l’ancienne médina à travers une initiative visant à «montrer» le foot au quotidien, pratiqué dans les ruelles, sur la plage, dans des endroits improbables…

avec notamment cette fameuse «Pelota» ballon en plastique connu de toute la jeunesse marocaine. En plus d’être le sport national au Maroc, la pratique du football, au-delà des rencontres sportives, développe un état d’esprit. Les jeunes de la médina de Casablanca vont donc faire découvrir cette vision à travers leurs regards et le choix des photos qu’ils réaliseront puis exposeront.

Le football au Maroc, comme dans de nombreux pays où la jeunesse représente la partie majoritaire de la population, est vécu par de très nombreux jeunes comme un possible «ascenseur social».

Plus, pour les adolescents en quête d’images valorisantes et de «héros» les footballeurs qui atteignent une grande notoriété représentent ces «modèles» auxquels ils s’identifient. Pour les jeunes de l’ancienne médina de Casablanca, vivant dans une sorte «d’intra-muros», le choix du football en tant que sujet de photographie, sous le titre générique «Pelota Dyalna» requiert plein de sens. Le foot ayant la même signification pour tous les jeunes marocains, Pelota Dyalna est une occasion en or pour qu’il y ait un brassage des générations grâce à des rencontres entre la population et la jeunesse de différents quartiers de la métropole.

Le projet «Pelota Dyalna» est le fruit d’un partenariat entre l’association «Sqala» et celle des «Jeunes découvreurs» de l’ancienne médina mariera deux dimensions essentielles : culturelle et sociale.

Cette sorte d’atelier photo grandeur nature pour les jeunes compte trois objectifs majeurs :

– Donner la possibilité aux jeunes de se présenter par la photographie à travers une exposition.

– Mener un projet, les jeunes sélectionnés participeront à toutes les étapes de l’exposition. Ils seront certes photographes, mais cet atelier leur permettra également d’apprendre à retravailler leurs photos sur ordinateur, travailler sur la communication de l’évènement, concevoir une scénographie, accrocher les œuvres et organiser l’exposition.

– Donner une autre vision de la médina, en participant à cet atelier, les jeunes feront découvrir aux visiteurs leur lieu de vie et non pas seulement un lieu historique, ou une zone considérée aujourd’hui comme délaissée ou dangereuse. Ils donneront la possibilité au public de voir la médina autrement, à travers la mise en image d’une nouvelle réalité autour du patrimoine emblématique de la ville blanche.

Ce travail se concluera par une exposition à la galerie Sqala. Chaque jeune présentera 4 de ses photographies lors de cet évènement. Le vernissage aura lieu le 26 juin à 19h00 sur l’esplanade de la Sqala et sera suivi d’un spécial Café Politis organisé par l’association Marocains Pluriels, qui en sera à sa 32ème édition, consacré au foot et dont la thématique est  «Et si le foot avait des valeurs ?».

Au moment où notre jeunesse cherche sans cesse des espaces d’expression, la photo s’offre comme une nouvelle voie –pourtant si ancienne- à (re)découvrir…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *