Point de vue : Périple de solidarité sur le mont Toubkal

Point de vue : Périple de solidarité sur le mont Toubkal

Souvenez-vous lors des graves intempéries de l’hiver 2014, nombre de nos concitoyens notamment dans les régions montagneuses du Sud s’étaient retrouvés encerclés par les eaux, un immense mouvement de solidarité avait alors vu le jour émanant de tout le pays.

La mobilisation des Marocain(e)s avait été remarquable, et au milieu de cette vague de soutiens la jeunesse s’était montrée omniprésente.
Depuis cette date les jeunes bénévoles de nombreuses associations ont pris cette belle initiative de rester mobilisés et d’organiser tout au long de l’année -et tout particulièrement en hiver- des «caravanes solidaires» à destination des habitants des régions enclavées ou défavorisées.

Le mois dernier les jeunes étudiants de l’ESCA partaient rénover une école dans le village de Tidzi à une trentaine de kilomètres d’Essaouira, la semaine dernière les jeunes de l’association Lueur d’Espoir organisaient une caravane à Imintanout, dans quelques jours les jeunes de l’association Par Delà les Remparts à Fès remettront aux élèves de deux écoles de Ain Cheggag les fournitures scolaires envoyées par de généreux donateurs(trices) de France.

Ce week-end ce sont les jeunes de Marocains Pluriels juniors à Casa, de Passagers à Oujda et de Marock’Jeunes à Marrakech qui ont uni leurs efforts pour venir en aide aux habitants du douar Tisselday perché tout en haut du mont Toubkal.
Chacun, dans sa ville, a organisé une collecte solidaire de lots de couvertures, de vêtements chauds, de linge pour bébés, de chaussures, vendredi un car prenait la route au départ d’Oujda, un camion partait de Casablanca et des estafettes démarraient de Marrakech pour aller «en convoi» jusqu’au village de Tisselday: un véritable périple puisqu’il s’agit d’une route de montagne et que les kilomètres de piste qui séparent la route nationale du douar ne sont pas praticables par le camion.

Rien de tout cela ne peut rebuter une jeunesse pleine de vie et d’enthousiasme et les colis de dons ont été acheminés grâce à des transits.
Cette manière de faire agir la solidarité a des vertus à bien plus d’un titre : d’abord elle est porteuse de valeurs, elle mobilise des jeunes qui prennent alors conscience d’un tas de choses qu’ils ne soupçonnaient pas, elle les oblige à se dépasser et surtout elle n’a rien à voir avec cette forme «d’assistance intéressée» à laquelle on assiste lorsque ce sont des associations ou des individus mûs par des objectifs politiques, ou encore un «cheikh» qui prétend détenir une quelconque baraka qui organisent leurs «actions de bienfaisance».
Cette vingtaine de jeunes partis pour ce véritable périple y sont allés avec un «bon esprit» conscients qu’ils sont qu’en fait c’est d’échange qu’il s’agit, certes ils amènent avec eux des biens matériels pour les habitants de Tisselday mais eux-mêmes qui passeront 2 jours chez ces villageois- partageant leur quotidien- en retireront une expérience et des leçons inoubliables.
Ces caravanes apprennent également aux jeunes -outre la solidarité active- à travailler en collaboration avec les autorités, tout est fait dans les règles : autorisations, informations, récépissés pour le transport, collaboration avec les responsables locaux (DAG, caïd, moqadem…) cette façon de travailler transparente et honnête montre que «c’est possible» et que lorsqu’il y a bonne foi de part et d’autre alors les bavures sont évitées.
Ces jeunes apprennent aussi à décider ensemble, à partager les responsabilités, à tenir compte des avis différents…bref ils prennent une leçon de vie.
Je voudrais ici rendre hommage à cette jeunesse qui agit avec patriotisme, courage, volonté et beaucoup d’abnégation mais regretter que nombre de médias-si prompts à monter en épingle les actes délictueux d’une minorité- ne s’intéressent pas à nos jeunes qui «abattent des montagnes» et mériteraient reportages et articles, capables de susciter encouragements et émulation.
N’hésitez pas, pour ceux d’entre vous qui connaissent ces jeunes ou qui êtes présents sur les réseaux sociaux, à leur faire part de vos sentiments, non seulement vous les conforterez mais vous leur apporterez cette reconnaissance légitime, la reconnaissance de leurs pairs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *