Point de vue : Salam, Shalom, Salut…

Point de vue : Salam, Shalom, Salut…

En ces temps de haine affichée, de rejet de l’Autre revendiqué et de violence assassine il est bien rare de voir accolés ces 3 mots «Salam, Shalom, Salut».

En ces temps où le nom de Dieu est hélas trop souvent invoqué dans un autre contexte que celui de la spiritualité, mais bel et bien celui de la guerre, alors que les religions devraient être le chemin qui mène à un seul Dieu, il est réconfortant que des hommes de foi puissent se retrouver pour dialoguer, partager et rappeler ce qu’est la coexistence. À 3 mois de la visite au Maroc du Pape François – à l’invitation de SM le Roi – 2 associations, Marocains Pluriels et La Sqala, ont choisi de mettre en avant ce qui fait l’une des spécificités historiques de notre pays: l’harmonie sur son sol entre les croyants des trois grandes religions du Livre. Certes, cela ne signifie pas que le chemin, le quotidien, ne soient pas semés d’embûches : la méconnaissance, la théorie du complot, le racisme, la crainte distillée sur nombre de sites web, ou encore le contexte international, entraînent hélas la peur ou le rejet, et la jeunesse en est hélas la première victime, mais malgré cela le Maroc résiste aux démons de la division et préserve cette faculté à vivre ensemble.

Le vivre-ensemble est toujours fragile lorsqu’il n’est pas encouragé, expliqué, conforté, c’est pourquoi ces hommes et ces femmes de bonne volonté -militants associatifs- et les jeunes regroupés au sein de Marocains Pluriels juniors ont souhaité montrer que le Maroc était au diapason de l’invitation faite au souverain pontife François par le Commandeur des croyants SM Mohammed VI. Le mercredi 19 Décembre le désormais célèbre «Café Politis» recevra sur l’esplanade de La Sqala, à Casablanca, 3 éminents hommes de foi représentant les Gens du Livre : l’Archevêque de Rabat Mg Cristobal Lopez Romero, le Rabbin Lévi Banon et le Docteur Abdellah Cherif Ouazzani. Ces hommes de dialogue et de fraternité discuteront à bâtons rompus entre eux et avec les participants du public de leur expérience, de leur vécu communs sur la terre du Maroc et s’efforceront de répondre à une question vieille comme le monde : «Gens du Livre, qu’avez-vous à dire et à transmettre aux jeunes générations ?».

Un grand témoin, homme de grande culture et de dialogue, Si Kaisse Benyahia, sera là pour apporter le regard du dépositaire de notre patrimoine commun, riche de notre passé et soucieux de construire l’avenir.

Au Maroc, compatriotes musulmans et juifs, ainsi que chrétiens installés sur son sol partagent une réelle forme de  «Rassemblance» (Rassembler ce qui fait nos ressemblances) depuis bien des générations et entend bien préserver cet héritage et en faire un patrimoine d’avenir pour les générations futures.

L’agora mensuelle qu’est le «Café Politis» s’est révélée être le cadre idoine pour réunir celles et ceux qui -attachés à ces valeurs- souhaitent en faire un moment de rencontre privilégié, où femmes et hommes des 3 confessions -toutes générations confondues – auront à coeur de délivrer un message de partage, d’espoir et de convivialité. Moment privilégié pour tous d’ailleurs puisque bien évidemment chacun(e) y est le bienvenu…

Paroles, témoignages, chants… ponctueront cet échange qui -dans un climat mondial où la violence a pris le pas- sera un signal envoyé à tous, afin de montrer que malgré les difficultés, malgré les obstacles «cela est possible» et cela se passe au Maroc !

La spiritualité et la fraternité seront déclinées en paroles mais aussi chantées en plusieurs langues, avec La Chorale Diapason, La Chorale des jeunes de la Paroisse Saint Jacques de Mohammedia, Yassir Lamhibi, Omar Chahine… La visite du Pape François en mars prochain sera un exemple supplémentaire de ce que la terre du Maroc porte en elle, historiquement, et qui malgré les pressions de l’actualité internationale, malgré la barbarie du monde actuel, perdure.

Tant d’autres occasions sont là pour rappeler la singularité de notre pays qu’il nous faut non seulement préserver mais aussi faire fructifier : c’est Essaouira et son Festival des Andalousies, c’est un Ftour Pluriel à Casablanca réunissant musulmans, juifs et chrétiens, c’est un gospel chanté à Mohammedia unissant les voix chrétiennes de la Chorale de la Paroisse Saint Jacques aux voix musulmanes et juives de la Chorale Diapason… on répète souvent que les jeunes générations perdent ces valeurs, je ne souscris pas à cette affirmation : les jeunes Marocains méconnaissent bien souvent leur histoire et peuvent être victimes de préjugés -véhiculés par les réseaux sociaux ou autres prêcheurs de rejet d’autrui, mais mettez-les en situation de découvrir l’Autre et vous verrez à quel point ils sont curieux, avides de connaître et ouverts…

Le Café Politis «Salam, Shalom, Salut» en sera tout à la fois l’objectif et la démonstration…

L’entrée est libre !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *