Point de vue : Sois un homme disent-ils ?!

Point de vue : Sois un homme disent-ils ?!

Cette injonction aurait pu être belle si elle avait signifié : sois un citoyen, sois un homme qui assume ses responsabilités, sois honnête…hélas nous sommes loin de cela et ceux qui ont lancé cette campagne débilitante ne lui ont donné pour seul sens que celui du machisme primaire bien loin des valeurs de virilité ou de citoyenneté.

«#Kounrajel» n’a, en effet, pour seule consigne que celle de «couvrir sa femme», ainsi dans l’esprit abîmé de ceux qui en lançant ce mot d’ordre estiment être des hommes, veiller au métrage de la jupe, de la robe ou du voile de sa femme ferait l’Homme ?!

Quelle piètre opinion ont-ils de nous, quelle piètre opinion ont-ils d’eux-mêmes, quelle pauvre et lamentable idée se font-ils de ce qu’est la virilité !!!

Si l’on recherche ce qui caractérise la virilité voici ce que l’on trouve :

– Ensemble des caractères physiques de l’homme adulte.

– Capacité d’engendrer chez l’homme

– Époque de la vie où un homme atteint toute sa force

– Ensemble des qualités (fermeté, courage, vigueur …) culturellement attribuées à l’homme

– Et enfin virilité intellectuelle, mentale, morale signifiant «virilité de l’âme»

Bref, rien qui ne puisse s’apparenter à une quelconque domination liant la virilité au fait d’imposer une tenue vestimentaire -couvrante bien entendu-à son épouse ou à ses filles…

Depuis quelques années chaque été voit l’étau se resserrer un peu plus sur les femmes marocaines, prenant en otage la population masculine et tout particulièrement les jeunes hommes qui sont à l’âge où se forme la personnalité et ont plus de mal à résister à la pression de ces pseudo garants de nos mœurs.

Nombre d’hommes adultes se laissent influencer par ce discours avilissant qui prend les atours de la religion pour mieux s’imposer, que dire donc de nos adolescents dont certains tombent à pieds joints dans le piège et croient faire valoir leur virilité en privant leurs sœurs de la liberté qu’ils revendiquent pourtant avec force pour eux-mêmes.

Bien sûr les réactions ont été virulentes sur les réseaux sociaux et les obscurantistes ont trouvé à qui parler mais sur le terrain, croyez moi, les dégâts se font sentir, et là encore qu’avons- nous constaté ? Une absence totale de réponse de nos partis politiques et un silence coupable de beaucoup d’intellectuels, là où précisément le rôle des uns et des autres aurait dû être d’éclairer la population et de démonter avec les arguments adéquats -et Dieu sait s’il y en a- cette campagne qui vise à nous abêtir. Il nous faut absolument, artisans et partisans d’une société de progrès et d’ouverture «monter au front»: le front de l’éducation, le front de la pédagogie, le front de l’offensive car on ne peut laisser de telles campagnes revenir à intervalles réguliers et enfermer un peu plus à chaque fois les plus fragiles de nos concitoyens dans une identité qui n’est pas la nôtre et transformer les Marocaines en femmes sous tutelle !

D’ailleurs, y compris dans nos réponses à ceux qui veulent transformer les Marocaines en lampadaires nous commettons une erreur, pourquoi toujours dire de la femme qu’elle est «notre mère, notre épouse, notre sœur» ? Pourquoi ne pas dire tout simplement qu’elle est avant tout elle-même ?

Ce combat n’est pas celui des femmes, il est le nôtre, femmes et hommes réunis, tout ce qui vise à assujettir l’une à l’autre est néfaste pour chacun : nous ne pourrons réussir, ni être heureux dans un rapport de domination , c’est dans un rapport d’égalité, de connivence, de respect mutuel que nous avancerons. Alors oui sois un homme, mais pas comme l’entendent ces frustrés qui veulent utiliser nos instincts les moins nobles, nous soumettre en soumettant la femme, faire de nous des hommes si mal dans leur virilité mal comprise qu’ils auraient besoin d’imposer une supériorité fantasmée.

Laissons ces obscurantistes à leurs lubies et combattons leur tentative de main mise sur la société par la pratique concrète d’un autre mot d’ordre : sois un homme / sois respectueux des choix de la femme, et n’accepte pas d’être l’outil de la frustration de ceux qui le sont si peu justement…des hommes !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *