Point de vue: Une association de civilité et de combat !

Point de vue: Une association de civilité et de combat !

Les Gens du Livre veut agir au contact «des Gens» car c’est là que doivent se conquérir les cœurs et les esprits, au sein de la population, auprès de la jeunesse…œuvrer contre le pire – qui hélas trouve trop souvent le terrain déserté– et s’employer à rallumer les lumières.

«Civilité» en ce sens où notre contribution au dialogue des cultures, à l’échange, à l’ouverture sur autrui est notre but premier et «combat» car nous entendons agir contre l’intolérance, la haine, contre l’obscurantisme. Les Gens du Livre donc, tout est contenu dans ce titre : le Livre avec un «L» majuscule qui nous unit quelle que soit notre confession et «le livre» que nous voulons promouvoir – en tant que passionnés de lecture et d’écriture – car le livre est l’outil par excellence de l’éducation, des lumières, du dialogue qui nous fait découvrir l’Autre.

Les Gens du Livre de Mogador, l’idée s’est imposée d’elle-même en ce sens où nous souhaitons rayonner à travers tout le Royaume – et au-delà – à partir d’Essaouira, ville de brassage des cultures par excellence, polyglotte et ouverte sur le monde.

Mogador encore car c’est là que dans quelques semaines s’ouvrira «Bayt Dakira» – la Maison de la Mémoire – érigée à partir des vestiges de la synagogue Simon Attias et qui deviendra le lieu de notre mémoire vivante, tournée vers l’avenir.

Mogador enfin car et il faut le dire haut et fort, tant le fait est méconnu : ce nom est bel et bien marocain «Amogdoul», datant du 11ème siècle et fruit du phénicien mâtiné de berbère.

L’idée a mûri, à son rythme, de créer Les Gens du Livre (non pas «une association de plus» car c’est sur le terrain que nous vous proposons de nous retrouver : le terrain des Gens épris de civilité, dans la proximité, la modestie et la vérité, sans bling-bling, autour d’un noyau de personnes passionnées de culture, d’ouverture, de lecture: André Azoulay bien sûr tant il en est l’emblème, Driss Jaydane qui préside l’association mais aussi Layla Chaouni, Rita Zniber, Elsa Soltès, Katia Brami, Fedoua Ennajy, Abdelkader Chaoui, Nordine El Magouri et moi-même. Pas une association de plus car Les Gens du Livre de Mogador est porteur d’un projet d’envergure et à fort impact… tolérez que j’en préserve le secret pour l’instant…

Les Gens du Livre veut agir au contact «des Gens» car c’est là que doivent se conquérir les cœurs et les esprits, au sein de la population, auprès de la jeunesse…œuvrer contre le pire – qui hélas trouve trop souvent le terrain déserté– et s’employer à rallumer les lumières.

Les objectifs de son action, l’association Les Gens du Livre de Mogador les déclinera autour de quelques grands axes, en rassemblant les auteurs, les créateurs, leurs lecteurs, en aidant et soutenant la diffusion des écrits, en organisant des manifestations littéraires, culturelles, des espaces d’échanges, de discussions et en réunissant les personnes passionnées par la lecture et l’écriture…

Vaste programme… mais à cœur vaillant rien d’impossible, lorsque de plus ce cœur est ouvert à l’autre alors la civilité est au rendez-vous.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *