Portraits de jeunes leaders

Portraits de jeunes leaders

Je voudrais consacrer, chaque mois, l’une de mes chroniques à dresser le portrait de jeunes «héros» du quotidien, «Engagés», donnant de leur temps, de leur énergie, de leur savoir-faire aux autres, à l’action collective…afin de vous faire connaître ceux qui ont l’envergure de leaders en devenir. Donner des exemples valorisants, des repères à nos jeunes, est une priorité, je voudrais ainsi y contribuer.
Aujourd’hui c’est de Younes Moumane que je voudrais vous parler, jeune leader du Mouvement Maroc+ qui a pris son envol il y a quelques semaines, il est surnommé «le Brave» par les jeunes qui l’entourent …Salmane, Ali, Hiba, Sanaa, Oussama, Salah Eddine, Hasna, Khalil, Mehdi…, j’ai eu l’occasion de rencontrer Younes lors d’initiatives associatives : «Tarik Tsawit», Manifestations de jeunes, Café Politis, Trophées Citizen…et ce qui frappe chez ce jeune c’est son charisme, sa capacité à fédérer, à rassembler, son souci d’autrui-les jeunes en particulier, qui se reconnaissent en lui- Enfant du peuple, élevé dans les respect des valeurs par des parents de condition modeste mais dignes, il incarne à merveille le jeune Marocain volontaire, patriote, et ayant foi dans l’avenir. Tranchant avec les points de vue négatifs répandus, il est animé d’une foi intérieure qui le pousse à voir les talents cachés en nos jeunes, à leur faire confiance; persuadé que les jeunes générations ont besoin de perspectives, de «modèles» qui montrent que «c’est possible», il a décidé de se consacrer à cette mission, prenant même le risque de perdre son emploi pour «s’engager». Il explique qu’il recherche un emploi lui permettant de concilier travail et engagement. Souhaitons lui de trouver cet équilibre car les objectifs que lui-même et le noyau fondateur de Maroc+ se sont fixés sont ambitieux derrière le slogan: «Donner des racines à nos jeunes pour leur permettre de déployer leurs ailes». Agé de 27 ans, Younes-  issu d’un quartier de Casablanca et aux origines venues de Tata- veut fédérer les trentenaires et les vingtenaires pour servir de locomotives à la tranche des 15-20 ans, qui ont absolument besoin de se «ressourcer», de se sentir entourés, d’acquérir l’esprit d’initiative et désirent qu’on leur donne des perspectives, réalistes, ambitieuses et exaltantes. Armé d’un fort caractère, Younes doit encore «fendre l’armure» pour assumer le rôle de «leader» que les jeunes qui le rejoignent lui reconnaissent. Etre leader impose sacrifices et don de soi et Younes possède les qualités de modestie, de disponibilté, d’affection pour les jeunes et d’amour du pays qui l’y prédestinent…Je l’ai choisi pour inaugurer cette galerie de portraits car il est pour moi un symbole de cette jeunesse  engagée qui œuvre pour plus de dignité, plus de justice sociale, plus d’égalité, un meilleur avenir pour notre jeunesse et qui affirme avec force que si dénoncer, protester, peut avoir un sens à un moment donné, cela se révèle stérile dès l’instant où l’on ne propose rien et reste dans le confort de celui qui critique. S’engager, proposer, participer, construire, affirme-t-il ! Alors Younes Moumane,«champion» de l’engagement ? Il en a l’étoffe!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *