Post-scriptum : 1.517 blessés…

Post-scriptum : 1.517 blessés…

Non, il s’agit du bilan des 1182 accidents de la circulation survenus au Maroc entre le 13 et le 19 septembre…Difficile à croire n’est-ce pas ? Et surtout difficile à accepter, pourtant voilà de quoi nous sommes capables sur nos routes. Ne méritons nous pas bien plus l’appellation de «chauffards» plutôt que celle de chauffeurs. Alors bien sûr – en lisant ces chiffres – notre réflexe premier est de dire «c’est pas moi, c’est l’autre», bien sûr…et pourtant les chiffres sont là bruts et brutaux qui attestent que nous ne savons pas conduire, ou peut-être que nous ne voulons pas conduire correctement ! Que nous ne respectons ni feux rouges, ni stops, que nous doublons n’importe comment, que nous nous moquons des limitations de vitesse, que nous méprisons les piétons…et que dire de l’état de nos voitures… Bref, il est temps de mettre un terme à ce massacre, et l’application du nouveau Code de la route et en fait, une véritable œuvre de salubrité publique ! Pourtant, vous trouverez nombre de conducteurs qui protestent, nombre de lobbies qui ne veulent pas de ce nouveau code et il est vrai que certaines remarques sont à prendre en considération, tels que l’état de beaucoup de nos routes, le nombre de feux rouges hors de service, les stops invisibles…, etc, mais il ne faut pas se cacher derrière ces prétextes, il faut bien commencer par quelque chose et ce «quelque chose» est donc ce nouveau code dont l’objectif premier – il ne faut pas l’oublier– est de préserver des vies, la nôtre, celle de nos proches, celle de ceux qui nous sont chers, celle de nos concitoyens…
Stop à l’hécatombe ! Si nous sommes un tant soit peu citoyens, si nous avons la volonté de voir notre pays accéder à un niveau correct de civisme, il nous faut soutenir Karim Ghellab dans son entreprise pour que nos routes ne soient plus une jungle, où la loi du plus fou est la règle. Le respect d’autrui est une valeur fondamentale dans une société, reconnaissons que ce n’est pas notre qualité première. Personne ne doit pouvoir échapper aux nouvelles règles, surtout pas les taxis, les bus, les cars ,les poids lourds…qui ont une responsabilité particulière puisque ils ont charge d’âmes. Le succès de ce code, qui nous fera sortir de l’âge de pierre en matière de conduite, dépendait de la volonté et de la capacité du ministre et du gouvernement «d’aller jusqu’au bout», cette première étape franchie, la réussite est maintenant au bout de nos doigts, à nous d’être à la hauteur de l’enjeu !  Le serons-nous ? Tout le monde doit s’y mettre, les conducteurs, les piétons, les forces de l’ordre, gendarmes et policiers…d’ailleurs à ce sujet, rendons un peu hommage à ces agents qui exercent le difficile métier de faire respecter la loi à nous autres citoyens, qui n’aimons rien tant que de nous mettre hors-la-loi.. Alors, j’entends déjà l’un de vos arguments «massue» la corruption ! Je vous répondrai seulement que pour qu’il y ait des corrompus il faut qu’il y ait des corrupteurs… Allez, bonne route !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *