Post-scriptum : Appel au vote : Saout Chabab !

Post-scriptum : Appel au vote : Saout Chabab !

Tu es jeune et tu constates au quotidien les avancées accomplies dans ton mode de vie: tu apprécies les festivals, tu aimes écouter les rythmes de la «nouvelle scène marocaine», tu te sens protégé(e) par les nouvelles dispositions de la Moudaouana, tu accèdes à la parole, tu émerges, tu constates que tu es de plus en plus impliqué(e) dans la prise en main de ton propre destin… oh bien sûr, les progrès à accomplir sont immenses, tu voudrais plus et plus vite (quoi de plus légitime!)… mais nous sommes sur la bonne voie. Ne sens-tu pas que ces progrès- là peuvent être remis en cause par les tenants de l’obscurantisme, ne perçois-tu pas -sous des discours souvent policés-  que c’est ta liberté qui peut être menacée : festivals assimilés à la débauche, mixité synonyme de perversité, loisirs associés à dépravation… ?
Et tu voudrais ne pas aller voter le 7 septembre??? Ce n’est ni sérieux, ni responsable et si le 8 septembre les nouveaux élus ne te conviennent pas, eh bien il te restera tes yeux pour pleurer et ta voix pour… te taire !
Sans grossir ni amoindrir le risque, il existe bel et bien ! De nombreuses voix s’élèvent et elles sont toutes les bienvenues : «l’Alliance» de 5 partis politiques contre l’obscurantisme ou encore «l’appel pour un Pacte démocratique» à l’initiative de Abdellatif Laâbi, toutes ces voix appellent à la mobilisation et à la participation. Le saut qualitatif est perceptible et les partis démocrates déploient de réels efforts pour «être à la hauteur». Cette chronique : Appel au vote, c’est à toi jeune Marocain(e) que je l’adresse, car notre pays ne peut se faire sans toi. Mieux que mes mots, je voudrais t’adresser les paroles du texte rédigé par les jeunes du réseau Maillage. Issus des quartiers populaires, engagés dans le mouvement associatif, sur le terrain, ils savent de quoi ils parlent. Ecoute-les :
«- Jeune Marocain(e), dans nombre de pays, des femmes et des hommes se battent et parfois meurent pour obtenir le droit de vote.
– Dans notre pays, le vote est un droit ! Il est aussi un devoir.
– Mieux, les jeunes Marocain(e)s peuvent l’exercer dès 18 ans.
– Ne reste pas  sans voix : pour contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération en politique, pour consolider notre démocratie dans laquelle tu auras toute ta place, pour combattre les pratiques qui visent à te marginaliser ou t’exclure.
– Pour toi, pour la jeunesse, pour ton quartier, pour ta ville, pour ton pays, le 7septembre : Droit aux urnes !». Entends cet appel et participe au choix du Maroc que tu veux pour toi, pour les tiens et qui correspond aux valeurs propres à la jeunesse : la tolérance, l’ouverture aux autres, le droit à la différence… L’un des enjeux de ces élections est -selon moi- le taux de participation et nombre de jeunes, à travers le monde arabo-musulman, scrute ce que feront les Marocain(e)s car nous sommes pour eux à la fois un exemple et un espoir. Que les jeunes Marocain(e)s soient à la pointe des avancées démocratiques est un bel enjeu, y compris sur le plan international.
Soyons tous conscients de ce rôle !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *