Post-scriptum : Concert Pour la tolérance

Post-scriptum : Concert Pour la tolérance

Sincèrement, il faut rendre hommage aux organisateurs marocains qui ont pris cette initiative, il faudrait cependant leur conseiller et leur proposer d’aller jusqu’au bout de l’idée et de faire de ce Concert une vraie manifestation dépassant l’aspect purement musical pour devenir un rendez-vous certes festif mais aussi éducatif, associatif,  «pédagogique» et fédérateur… Je m’explique. TF1 qui était le partenaire média français au début de l’aventure a, depuis, laisser la place à M6 : l’idée est donc pour la chaîne de «tourner» une émission musicale sur la plage d’Agadir en prenant en charge la partie artistes français, scène, éclairage et sono…le tout dans de vraies conditions professionnelles. Des artistes marocains sont associés bien entendu et  cette mixité d’artistes, cette diversité donne son sens et son intitulé de Concert pour la Tolérance. L’émission est ensuite diffusée au mois de décembre sur M6, grands sont donc les avantages pour le Maroc : un spectacle de qualité, des artistes de talent que dans d’autres conditions nous aurions dû payer très cher et une diffusion à une heure de grande écoute auprès du public français qui a ainsi l’occasion de voir et d’entendre parler d’Agadir et du Maroc. Un incident est venu cette année nous révéler plusieurs choses, en effet «chauffés à blanc» pendant plusieurs jours par un journal «partisan», des jeunes sont venus manifester au moment du concert pour empêcher son déroulement, au prétexte que parmi les artistes français  se trouvait une jeune chanteuse d’origine israélienne. Le premier enseignement est que ce journal «proche» d’un parti politique, montre ainsi une facette de ce parti que celui-ci s’emploie pourtant à nier, l’intolérance et la «manipulation» ! L’autre enseignement nous concerne tous directement, nous autres partisans de la tolérance et particulièrement ceux impliqués dans cette manifestation ; en effet un Concert pour la Tolérance ne peut se suffire à lui-même, il faut «l’accompagner», l’entourer, l’expliquer… par un débat par exemple, expliquant ce qu’est la tolérance, en faisant intervenir des personnes emblématiques de ces valeurs d’ouverture, de dialogue, de partage…en y associant la jeunesse «locale», les forces vives gadiries  par l’organisation «d’un village associatif» par exemple…bref en permettant à la population de «s’approprier» l’événement, en faisant vivre concrètement le concept de tolérance  !
Ce qui aurait ainsi le mérite de ne pas laisser de place à la manipulation. Ce qui aurait aussi pu permettre à  cette jeune artiste mise en cause de trouver une tribune pour expliquer qu’elle avait choisi de venir chanter dans un pays musulman, qu’elle ne cautionnait nullement le sionisme…c’est-à-dire s’expliquer et désamorcer les tensions éventuelles. Ainsi également cette initiative aurait des répercussions, des retombées concrètes et durables et une vraie valeur éducative en plus d’être un moment festif. Ce Concert pour la Tolérance mérite le meilleur, il est un bijou, entourons le de l’écrin qui saura le mettre en valeur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *