Post-scriptum : Etre jeune à Meknès

Post-scriptum : Etre jeune à Meknès

D’autres quartiers se mobilisent et créent les associations «Chabab Hacienda», «Chabab Moulay Ismaïl», «Chabab Rwanzine». Tournois sportifs, spectacles musicaux, opérations «quartiers propres», débats… les jeunes Meknassis sont au diapason de ce qui se passe à Salé, Rabat, Beni-Mellal, Mohammédia, Casablanca… Pourtant les moyens leur font défaut, les infrastructures sont insuffisantes sur le plan sportif, culturel, jeunesse : pas de terrains de sport de proximité, 4 ou 5 maisons de jeunes, 3 piscines publiques… Pourtant Omar s’accroche, il y croit et essaye de mobiliser autour de lui. L’arrivée de Si Hassan Aourid, le nouveau wali, apporte un réel souffle de jeunesse et d’espoir. Omar y puise une nouvelle motivation. Pourtant rien n’est facile, en décembre il veut organiser un spectacle de hip-hop : la jeunesse de Meknès regorge d’ailleurs de talents dans ce domaine.
Le seul lieu possible pour l’organiser est le théâtre de la délégation du ministère de la Culture; malheureusement la réponse est négative : le «hip-hop ne faisant pas partie des critères culturels retenus pour la mise à disposition du théâtre»…!!!
Omar et les jeunes de «Chabab Bab Mansour» ne lâchent pas prise et se lancent dans l’organisation du «Forum régional de la jeunesse des quartiers populaires». Dans un premier temps, seuls le cabinet du wali et la CGEM de Meknès choisissent de les accompagner dans leur démarche. Enfin, le Forum aura lieu, ce sera le week-end prochain : les 24, 25 et 26 février à la «Chambre de commerce, d’industrie et des services de Meknès». Outre la wilaya et la CGEM, se sont jointes au projet et y participeront : l’ANAPEC, l’ADS, la CIR et la DAS… Le premier pas est franchi et il faut que ce Forum de la jeunesse meknassie réussisse, pour prouver à Omar et ses jeunes qu’ils ont eu raison de s’accrocher mais aussi parce que ce Forum peut être un vrai tremplin pour le développement du mouvement associatif jeune, local. Malgrè son jeune âge, Omar a déjà tiré expérience et sagesse de son engagement : constatant que la jeunesse de son quartier «Oujah Arours» était divisée en de nombreux clans et qu’il était difficile de la mobiliser sur des projets collectifs, il organise une large réunion la semaine dernière. Faute d’obtenir une salle, il fait rencontrer tous ces jeunes chez lui et leur propose la création d’un «Conseil de quartier de la jeunesse».
L’enjeu est d’importance pour «Oujah Arours» voire pour Meknès, ce ne sera pas facile : manque d’expérience, esprit collectif encore balbutiant, manque d’habitude de travailler en commun mais l’on peut parier sur le charisme de Omar et l’envie de «s’en sortir» de la jeunesse de Meknès. En tout cas «Chabab Bab Mansour» à laquelle se joindront «Chabab Moulay Ismaïl», «Chabab Hacienda», «Chabab Rwanzine» ont du pain sur la planche. Souhaitons plein succès au «Forum de la jeunesse» de Meknès et espérons que l’idée de «Conseil de quartier» fera des émules. Quoi qu’il en soit, T’bark Allah aalik, Omar !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *