Post-scriptum : Forum de l’avenir

Que signifient donc ces deux mots pour qu’ils effraient à ce point en ce moment? Un forum c’est avant tout un espace de rencontre, un lieu de discussion, un moment de dialogue. L’avenir c’est notre vie à tous, celle de demain, d’après-demain, de nos enfants et des générations qui nous suivent. Additionnons ces deux termes : et bien c’est de cela qu’il sera question au Maroc inchallah le 11 décembre.
Alors certes il peut toujours y avoir des craintes, des bémols, des restrictions… certaines justifiées, d’autres uniquement «de positionnement».
Nous allons dialoguer donc ! Et avec qui? Avec des partenaires immédiats et incontournables dont les Américains. Alors pourquoi ne pas voir les choses de façon positive: y a-t-il meilleure façon de faire entendre son opinion, de faire valoir son point de vue que de discuter. Y a-t-il meilleur moyen de confronter des idées que de dialoguer?
Pourquoi ne pas être fiers qu’un tel Forum se tienne chez nous? Que de pays seraient heureux d’abriter une telle manifestation, or cela se passera en terre marocaine et nous confère de ce fait un rôle d’hôte et de décideur qu’il ne faut pas négliger.
Bien sûr qu’une telle rencontre suscite des questions, mais ces questions sont justement celles que l’on ne peut évacuer par la politique de la chaise vide : la seule voie est bel et bien celle du dialogue et de la rencontre qui peut mener au consensus, qui ne signifie nullement concession.
Autre atout de ce Forum, c’est son ouverture aux autres forces que «politiques» puisque société civile, associations, ONG sont conviées à la table : ce qui est aussi gage de «parler vrai», de «parler franc». ça peut aussi être l’occasion de sortir d’un certain langage diplomatique qui s’apparente souvent à la langue de bois. Personnellement -et bien modestement- j’émets le voeu de voir évoquer, avec profondeur et intérêt, la question de la jeunesse. Jeunesse de tous les pays qui seront présents, jeunesse qui rime forcèment avec avenir, et particulièrement jeunesse défavorisée, guettée par les fléaux que sont la marginalisation, la délinquance, l’immigration, les extrémismes etc.
Un «Forum de l’Avenir» ne peut faire l’impasse sur un tel sujet, un tel enjeu, au coeur même de toutes les problématiques qui nous préoccupent. Beaucoup de voix se sont faites entendre pour exprimer leurs réticences à l’égard de ce Forum : ne faisons pas d’amalgame certaines sont sincères, mais pourquoi celles qui y sont favorables ne s’expriment-elles pas. Il faut avoir le courage de ses opinions, car là aussi c’est le débat qui favorise le rapprochement des idées et non pas le silence.
D’où l’intérêt de ce Forum.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *