Post-scriptum : Français du Maroc

Post-scriptum : Français du Maroc

Il y a les touristes certes, il y a ceux qui font l’objet de nombreux reportages à la télévision française actuellement, ces fameux retraités qui ont choisi de passer cette période de leur vie au Maroc, il y a les entrepreneurs,  chefs d’entreprises, «patrons» (modestes ou plus gros) qui viennent investir et s’investir ici… et il y a cette population française –hommes, femmes et enfants- vivant au Maroc depuis tant et tant de générations ou plus nouvellement installés, et qui composent le grand nombre de cette communauté.  Nés ici ou venus plus tardivement, ils ont choisi de vivre au Maroc et aiment profondément ce pays, d’ailleurs ceux dont la famille vit ici depuis plusieurs générations disent «notre pays» en parlant du Maroc et il est vrai qu’ils sont de véritables «Marocains de cœur». Ils sont une composante de notre population tout comme la communauté marocaine de France en est une là-bas, et ils représentent un maillon essentiel des liens qui unissent les deux pays. Je voudrais, par un exemple, essayer de mieux décrire cette communauté : je veux parler des quelque 3000 Français installés à Mohammedia, dont l’AFM (Association des Français de Mohammedia) organisait vendredi et samedi le «Marché de Noël». Ces «chrétiens en terre d’Islam» vivent leur religion –ou leur « culture issue de cette religion » de façon tranquille, discrète, sans ostentation et sans prosélytisme et dans un grand respect des Musulmans, ainsi ce marché de Noël est avant tout l’occasion de rencontre, de partage, de fête en commun mais aussi de solidarité. Artisans français et marocains exposent leurs réalisations lors de ce petit marché et les proposent à la vente à des prix très abordables, et au cœur du dispositif est installé un stand tout entier consacré à l’entraide à apporter aux habitants de douar Ouled H’mimoun, victimes des inondations. Ce douar situé à l’entrée de Mohammedia a beaucoup souffert des dernières pluies et ses habitants ont besoin de denrées alimentaires, de couvertures, de vêtements chauds… Ce qui m’a frappé depuis que je connais cette association et les «ressortissants français» de Mohammedia est leur implication dans la vie culturelle, sociale, économique de la ville, leur relation de coopération cordiale et constructive avec le gouverneur et les autorités, leur partenariat avec le tissu associatif.  Loin de vivre en vase clos, la communauté française au Maroc s’implique et participe, est -ce cela que l’on appelle «l’intégration», en tout cas cela se pratique harmonieusement et au quotidien… Une bien belle image m’a marqué lors de ce marché de Noël, ce sont tous ces enfants bruns ou blonds parlant français OU arabe, français ET arabe …et qui se tournaient régulièrement vers leur papa Daniel et leur maman Sylvie,  vers papa Hassan et maman Souad, ou pour d’autres vers papa Mehdi et maman Catherine  ou d’autres encore vers papa Nicolas et maman Khadija… Une bien belle diversité, image réelle de notre pays aujourd’hui. Faisons l’effort de sortir des «clichés» pour mieux vivre ensemble

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *