Progrès, diversité, parité, avenir…

Progrès, diversité, parité, avenir…

Face aux risques de repli, aux dérapages liberticides, aux risques de remise en cause des acquis (droits de la femme, marginalisation de notre jeunesse, entraves à la culture, verrouillage des mentalités…) que court notre pays, un groupe d’une vingtaine de citoyen(ne)s : militant(e)s associatifs, hommes et femmes de médias et de communication, artistes, figures du Web… a décidé de lancer le PVP – Parti Virtuel des Progressistes. Leur but n’est nullement de créer un parti politique marocain – non – leur objectif est en fait d’innover, en se saisissant du mot «Parti» pour lui donner une autre connotation, celle du «parti pris»… le parti pris du progrès !

C’est l’un d’entre eux, Hicham Khayat, qui résume leur philosophie par cette phrase :«Devant l’urgence, trouver les mots simples et les concepts forts, écrire et post-produire les images qui sauront éclairer avec des mots de Marocains notre identité millénaire et nos opportunités exceptionnelles africaines, arabes, mondiales.

Bref retisser ce rêve commun d’un peuple debout et libre – maître et responsable de son destin – et contribuer à ce que ce rêve trouve son chemin dans l’imaginaire de tous les Marocains. Dans leur argumentaire ils expliquent : «Nous ne nous cachons pas derrière notre petit doigt et annonçons clairement la couleur : nous voulons œuvrer pour le progrès, pour la justice sociale, pour la parité, pour la diversité». Facebook, Twitter, Blog… ils se lancent sur les réseaux sociaux où ils affirment dans leur Charte rendue publique : «La lutte contre la relégation, contre l’exclusion, contre l’intolérance grandissante, contre le repli, l’indispensable combat à mener pour garantir la place de la femme, l’accès à la culture, l’émancipation de notre jeunesse… sont un seul et même combat, le combat pour l’ouverture, le combat pour l’avenir et pour de futures générations de femmes et d’hommes bien dans leur tête, bien dans leur peau, qui auront appris à vivre ensemble en harmonie, en complémentarité et non en opposition et en confrontation» !

En fait il s’agit ni plus ni moins pour ces 20 patriotes – qui invitent tous ceux qui veulent agir pour un projet de société humaniste, progressiste et pluraliste, à se joindre à ce mouvement -que de retrouver la voie d’un Maroc ouvert, respectueux des libertés et attaché au vivre-ensemble, ce Maroc dont les valeurs culturelles et cultuelles sont un socle solide, qui n’ont nul besoin de faux tabous !

Convaincus qu’aujourd’hui les droits de la femme notamment, mais aussi la jeunesse, la culture… sont pris dans un étau dont les mâchoires se resserrent – du fait que nombre de progressistes ont laissé la parole aux tenants du repli et du rejet de l’Autre – ils veulent (re)trouver la parole, (re)tisser le lien social, faire preuve de pédagogie, produire du sens, offrir un choix, ouvrir une autre voie : celle du mieux-être, du juste milieu, pour l’ensemble de la population.

Ils terminent leur profession de foi par cet appel : «Engageons-nous tous pour ce Maroc de toujours qui aujourd’hui a besoin de notre mobilisation pour retrouver ses couleurs : les couleurs de la diversité, du vivre-ensemble, de la liberté!»

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *