Tout savoir sur… Le droit du consommateur

Tout savoir sur…  Le droit du consommateur

Question :
Je suis fonctionnaire et j’ai contracté un crédit auprès d’un établissement de crédit pour acheter un véhicule, j’ai réglé régulièrement mes échéances, puisque l’organisme de crédit procédait par prélèvement du DOTI.
Aujourd’hui, j’ai envie de faire un règlement anticipé et total de ce crédit, que dois-je faire pour ne pas risquer qu’on continue à prélever de mon compte, car j’ai déjà eu une expérience très amère.
Quelles sont les dispositions que je dois prendre pour que cette opération se passe dans les meilleures conditions ?

Réponse :
La première chose que je vous conseille de faire est de demander par écrit qu’on vous arrête le montant définitif à régler à l’agence habilitée à encaisser cette somme en liquidation de votre prêt.
Ensuite, faites votre calcul, il ne faut pas que vous payez en guise d’intérêts plus que 2% du montant restant, et ce conformément a la loi 31/80 relative au nouveau dispositif de la protection du consommateur.
Par ailleurs, pour faire rapidement et efficacement -car votre établissement de crédit doit attendre l’encaissement du montant de votre crédit pour saisir les services du DOTI afin de stopper les prélèvements-, je vous conseille d’établir un chèque à faire certifier par votre banque, pour que la mainlevée vous soit délivrée le plus vite possible, je veux dire en deux jours au maximum après la remise du chèque.
Bien entendu, il va sans vous rappeler que le chèque doit être remis à votre agence contre un accusé de réception.
Aussi, il est important de faire votre paiement ou règlement anticipé juste après la date dans laquelle cet organisme avait l’habitude de procéder au prélèvement, pour que les services aussi bien bancaires que du DOTI aient suffisamment de temps pour clôturer votre dossier et ne procèdent à aucun prélèvement après le règlement définitif de votre crédit.
La mainlevée que votre établissement devrait vous délivrer doit être très claire, et doit valoir que votre responsabilité est totalement dégagée et sans aucune réserve par le règlement anticipé que vous avez effectué par chèque certifié, en précisant les références de ce chèque.
Enfin, restez vigilant sur la plus prochaine date ou échéance, pour vérifier si on a encore par erreur procédé au prélèvement, auquel cas il faut faire la réclamation par écrit et contre un accusé de réception.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *