Tout savoir sur… Le droit du consommateur

Tout savoir sur…  Le droit du consommateur

Question :
J’étais cliente dans une banque pendant plus de quatorze ans.
Dernièrement, j’ai décidé de clôturer mon compte, bien entendu j’ai déposé une déclaration dans ce sens, seulement, je ne l’ai pas fait, comme vous nous le faites rappeler chaque fois, cher professeur, contre un accuse de réception.
Ceci étant, mon banquier m’a tranquillisée  et assuré que j’aurai une confirmation de la clôture de mon compte par retour de courrier à mon adresse.
Deux années après, je suis revenue au Maroc, et j’ai trouvé un tas de courrier dans ma boîte aux lettres, tous de ma banque, mais malheureusement, aucune lettre ne correspond à celle promise, c’est-à-dire celle de la confirmation de la clôture.
Le comble, c’est qu’aujourd’hui, cette banque me demande la somme de 3000 DH, c’est-à-dire, elle m’informe que mon compte est débiteur de ce montant qui correspond à des agios.
Que dois-je faire, comment réagir à cette réclamation ?

Réponse :
Ce que je vous conseille chère Madame, c’est de reprendre tout l’historique de vos démarches par écrit, et vous l’adressez à votre banque par le truchement d’un huissier de justice, en copiant le siège de cette agence bancaire, en vous adressant au représentant légal de la banque.
Oui, en effet, je vous demande de reprendre tous les détails, avec nom et prénom de la personne qui vous avait reçue, la date, le lieu, le bureau, et l’heure si vous vous en rappelez, ainsi que le contenu de vos différentes entrevues avec l’employé de la banque, et attendez la réponse de cette banque, votre requête doit être aujourd’hui de réitérer la clôture de votre compte, et de régulariser la situation comptable en annulant la somme de 3000 dirhams, par ce qu’elle n’est pas due.
Votre banque, soit elle sera convaincue du bien-fondé de votre argument, de la sincérité et la véracité de vos prétentions, et partant va effectivement régulariser la situation comptable de votre compte avant de procéder à sa clôture en vous tenant informée, avec même des excuses pour le désagrément que tout cela vous a causé.  
Soit, de ne pas répondre, mais sans aucune action à faire à votre encontre, et auquel cas votre demande vaudrait demande officielle de clôture de compte.
Soit enfin, confier le dossier à leur département recouvrement, puis au contentieux pour essayer de procéder à la récupération de cette somme, qui selon votre banque, est due, auquel cas, attendez-vous à être assignée en justice pour vous défendre, mais en attendant, toute activité doit être cessante sauf cette lettre à adresser par huissier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *