Tout savoir sur… Le nouveau code de la famille

Tout savoir sur…  Le nouveau code de la famille

Question :

Je suis une femme mariée depuis 25 ans, aujourd’hui, mon mari souhaite pour arranger ses affaires donner sa fille en mariage à un étranger âgé de 50 ans.

Je vous rappelle professeur que ma fille n’a que 17 ans, elle prépare sa première année à la faculté, et en plus elle ne veut pas se marier avec ce monsieur.
Que prévoit la loi marocaine, est-ce que mon mari pourra la marier contre son gré ?

Réponse :

Je voudrais chère Madame, dans un premier temps vous dire ce que prévoit la loi notamment notre code de la famille dans le cas de mariage des personnes mineures.
Selon notre code, la capacité matrimoniale s’acquiert, pour le garçon et la fille jouissant de leurs facultés mentales, et sans distinction, à dix-huit ans grégoriens révolus.

Votre mari en tant que représentant légal de votre fille et de sa fille a le droit de déposer une demande d’autorisation du mariage au juge de la famille qui rend son verdict par décision motivée précisant l’intérêt et les motifs justifiant ce mariage. Il doit pour ce faire vous entendre au préalable, ou son père.

De même, il aura fait procéder à une expertise médicale ou à une enquête sociale pour pouvoir émettre un jugement éclair et fondé.
Pour votre gouverne, la décision du juge autorisant le mariage de votre fille mineure n’est susceptible d’aucun recours.
Dans la pratique, ni l’enquête ni l’entente de la mére ne se sont faites, cependant, vous avez la possiblité de soumettre au juge saisi un rapport expliquant la situation, et les raisons ainsi que la position de la fille sur cette question du mariage.

Le juge étant responsable de la décision une fois la demande du père est faite, et dans le cadre de son pouvoir discrétionnaire va certainement analyser et réétudier le dossier en prenant en considération les nouvelles données et prendre la décision qui est dans l’intérêt de la fille et de la famille.
En fin, il ne faut pas perdre de vue votre mariage qui a duré 25 ans que vous risquez de mettre en péril en vous interposant entre votre fille et votre mari qui est son père.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *