Tout savoir sur les accidents à bord du tramway casablancais

Tout savoir sur les accidents à bord du tramway casablancais

Question :

J’ai été victime d’un accident alors que j’étais à bord du tram casablancais. Certes, je n’avais pas ressenti une grande douleur sur place, mais la nuit j’ai eu une grosse fièvre et des douleurs atroces au niveau de mon bassin et de ma tête.

J’ai attendu deux jours, je pensais qu’on allait me contacter pour faire les formalités et me soumettre au médecin, mais il n’en a rien été.

Que dois-je faire aujourd’hui ?

Réponse :

La première chose qu’il faut faire est de vous présenter chez un médecin pour examen médical et éventuellement une radio, le médecin va en juger l’opportunité.

Ensuite, muni de votre dossier médical, vous devriez vous présenter au poste de police compétent géographiquement pour faire votre déclaration, et relater les faits tels qu’ils se sont déroulés, et bien entendu, vous devriez également fournir le ticket du tram, c’est votre contrat de transport qui vous lie à la société de transport, remettez juste une photocopie et gardez l’original.

Une fois en possession d’une copie du procès-verbal et de votre dossier médical, et particulièrement le certificat médical de guérison qui fixe un taux d’IPP, vous pourriez vous présenter directement chez l’assureur responsabilité civile de la société de transport et déposer votre demande de transaction pour une transaction à l’amiable.

Vous allez devoir joindre aux documents sus cités votre attestation de salaire, photocopie de votre carte d’identité nationale, le tout à déposer contre un accusé de réception.

Si une prochaine fois il y a, qu’à Dieu ne plaise, ne quittez pas les lieux sauf pour aller directement à la clinique ou l’hôpital le plus proche et à bord d’une ambulance, pour éviter qu’un problème de lien de causalité se pose, c’est-à-dire il faut prouver que vous étiez à bord du tram au moment de l’accident, et pour ce faire, les témoins peuvent vous être utiles certes, mais seul le ticket est la preuve formelle de votre contrat de transport.

Enfin, n’oubliez pas de demander au médecin de mentionner distinctement les dates de l’accident selon votre déclaration, et de votre visite médicale, et éventuellement et approximativement la date présumée scientifiquement et médicalement du choc selon l’appréciation de votre médecin.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *