Transmission : Carrefour Jeunes

Un nouveau maillon de la chaîne ; un groupe de jeunes originaires de Casablanca et basés à Aïn Sebaâ ont choisi de se regrouper au sein d’une structure associative baptisée «Carrefour Jeunes» à vocation principalement artistique. Composée de jeunes artistes : «Mostaf», «Ramses», Tarik Batma… cette association vise à dénicher les jeunes talents dans les quartiers populaires et à leur permettre d’émerger.
Se situant dans la mouvance des associations de jeunes qui aujourd’hui se constituent au sein des cités périphériques, «Carrefour Jeunes» fait le constat qu’aujourd’hui le monde de la chanson, de la musique se sclérose au Maroc et qu’il permet très peu aux jeunes d’éclore et de se faire connaître.
Aussi entendent-ils recenser ces potentialités et leur permettre d’entrer en contact avec des professionnels et des médias susceptibles de les aider. Autre projet ambitieux, installer un lieu de répétition pour ces groupes musicaux en herbe mais aussi pour les jeunes amateurs de théâtre, de poésie voire de dessin ou de peinture…
Force est de reconnaître qu’effectivement les quartiers populaires en général et Casa en particulier manquent de toutes infrastructures culturelles notamment capables d’assurer représentations musicales, théâtrales et festives.
La jeunesse du Maroc issue de milieux modestes ne dispose pour s’épanouir ni des terrains de sport adéquats, ni des locaux associatifs nécessaires, or il est clair qu’en dehors de l’emploi (premier facteur d’insertion sociale), le sport, la musique, la culture constituent les principaux vecteurs d’épanouissement. «Maillage France-Maroc» a pu lancer ce mouvement de construction de terrains omni-sports de proximité, nous sommes aujourd’hui à la recherche de locaux à Aïn Sebaâ, au Maârif, à Derb Soltan, à Hay Salam, que les jeunes de ces quartiers pourraient renover et transformer en «lieux de vie» à l’image de ce que «Initiative urbaine» a pu réaliser à Hay Mohammadi.
De mini-ateliers informatiques, des bibliothèques, des cours de soutien scolaire, de l’initiation à la musique, à la peinture, au dessin y sont et y seront impulsés. Les bonnes volontés se manifestant pour nous aider sont nombreuses, manquent les locaux !
Alors particuliers, élus, mécènes…si vous disposez d’un local même vétuste nous sommes preneurs, nous en ferons un «pôle-jeunesse» dont les jeunes parrainés par Maillage, seront les acteurs, les bénéficiaires, les partenaires…pour que beaucoup de «Carrefour Jeunes» se créaient.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *