Transmission : Chabab’issimo

Transmission : Chabab’issimo

Le mois de Ramadan, outre son aspect de piété, de recueillement et de plus grande attention à l’Autre, est un mois propice à la lecture, la culture, la pratique d’un sport. Le jeunesse tout particulièrement est friande d’activités sportives, notamment avant l’heure de la rupture du jeûne. La jeunesse casablancaise va ainsi pouvoir s’en donner à coeur joie ; en effet une convention vient d’être signée entre le Raja, le Wydad et la wilaya de Casablanca visant à permettre l’encadrement de 5000 jeunes (500 par préfecture). Cette «première» est à mettre à l’actif du wali, Si M’hamed Dryef, qui a saisi à bras-le-corps la question de la jeunesse. De leur côté, les associations de jeunes, par les jeunes, pour les jeunes ayant émergé tous ces derniers mois et regroupées au sein du réseau Maillage lancent un programme : «Chabab’issimo issir» destiné tout spécialement à la jeunesse des quartiers populaires. Durant tout le mois, des tournois «Maroc 2010» seront organisés par les associations «Chabab Ben Abid», «Initiation urbaine», «Mostaqbal Derb Soltane», «Action Jeunesse», «Chabab Nahda», «Aliance Jeunesse», «Carrefour», «Amal Salé», « De l’autre côté du soleil», «Tamasna», «Mostaqbal Sala El Jadida», «Chabab Akreuch», «Les amis de la côte», «Chabab Takaddoum», «Jeunes actifs», «Club Initiation culturelle »… Par ailleurs, le local «Maillage» situé sur la Place Mohammed V, ouvrira ses portes chaque soir de 20h à minuit pour offrir aux jeunes des quartiers populaires : jeux de société, activités culturelles, projection de films, grâce à la participation de la société LG Electronics. Lundi 3 novembre, à 10 heures, les jeunes étudiants de la faculté de droit de Mohammédia, à l’origine de la création du «Club Initiative Culturelle», organiseront un débat sur le thème : «Le mouvement associatif, acteur du développement de la société». Enfin, le samedi 15 novembre en matinée, les jeunes de «Action jeunesse» à Aïn Sébaâ, inaugureront leur terrain de sport baptisé «Salaheddine Bassir», financé par le groupe Akwa. Deux «Ftours de la jeunesse» organisés l’un à Casablanca, l’autre à Rabat par les jeunes eux-mêmes, montreront que la tradition du repas partagé demeure vivace chez les nouvelles générations, ce sera également l’occasion de permettre à de jeunes talents de se produire devant un public d’amis, de mécènes et de journalistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *