Transmission : Commémoration du 16 mai «Hymne à la vie»

Transmission : Commémoration du 16 mai «Hymne à la vie»

La jeunesse casablancaise avait été fortement présente, le 25 mai 2003, lors de la grande marche contre le terrorisme. Les jeunes militants associatifs avaient notamment été les porteurs du slogan «Matquisch Bladi» qui depuis est devenu le symbole de toute une jeunesse.
Une année après les attentats de Casablanca, ces jeunes-actifs au sein des quartiers populaires ne pouvaient faire moins que de se mobiliser pour donner un visage à leur engagement, et au-delà de la date symbole du 16 mai, appeler l’ensemble de la jeunesse à se structurer et à s’engager dans le mouvement associatif qu’ils ont initié au coeur de leurs quartiers.
Ce 16 mai 2004 verra une multitude d’initiatives prises par la société civile, à travers le Royaume. Citons celles de l’Association des «familles des victimes du 16 mai», de l’Association «contre le terrorisme et la haine» dirigée par Jamel Berraoui ou encore de l’association «Afak», à la «Casablancaise».
Les jeunes des 29 associations du réseau Maillage s’associeront bien évidemment à ces manifestations, tout aussi pertinentes les unes que les autres.
A côté, ces jeunes organiseront eux-mêmes une manifestation de la jeunesse qui prendra la forme d’un «Hymne à la vie». Venus des quartiers de Casablanca, Témara, Rabat, Salé mais aussi Béni-Mellal et Meknès, 365 jeunes (représentant les 365 jours séparant le 16 mai 2003 du 16 mai 2004), se rassembleront sur les marches des «Twin Centers», vêtus des T-shirts «Matquisch Bladi» et scanderont «Salam, paix, paz, peace, Shalom» au rythme des djembés. Un lâcher de colombes, symboles de paix, ponctuera cet «Hymne à la vie».
Des artistes et sportifs de renom, engagés aux côtés de ces jeunes, au quotidien, seront également présents. Plus qu’une initiative ponctuelle, cet événement sera également le lancement d’une campagne visant à inciter chaque jeune, là où il vit, à s’engager pour prendre en main son destin et donner un visage d’une jeunesse motivée, active, pacifique et tolérante.
Un « Hymne à la vie » destiné à perpétuer la mémoire mais également tourné vers l’avenir. Avenir représenté justement par cette jeunesse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *