Transmission : Elus ! Les jeunes vous observent

Transmission : Elus ! Les jeunes vous observent

Citoyenneté, civisme, responsabilité sont des mots que l’on martèle à la population -et particulièrement à la jeunesse- à juste titre d’ailleurs. En effet, un nombre important d’associations s’évertuent à tirer nos compatriotes vers le haut, et les jeunes ne sont pas en reste, qui n’ont de cesse de responsabiliser la jeunesse des quartiers populaires, de lui inculquer la culture du civisme, du respect d’autrui, de la prise en charge des choses de la cité. Ce noble combat vient « d’en prendre un coup » et par ceux-là même qui sont censés donner l’exemple : les élus ! Quel triste spectacle, quelle caricature ! Coups bas, invectives, trahisons, violence… tout a été vu. Et croyez le bien, la population n’en pas perdu une miette et il suffisait d’écouter les jeunes en discuter entre eux pour se rendre compte que leur estime et leur confiance envers les élus n’en sont pas sorties grandies. La démocratie non plus d’ailleurs ! Cette fois-ci, il sera très difficile à la classe politique de rejeter la responsabilité sur l’Administration, celle-ci ayant été irréprochable. Les élus qui, dorénavant, vont gérer les municipalités vont avoir fort à faire pour restaurer l’image de la politique et des politiques et pourtant il le faudra bien, car le risque est grand de voir la population se détourner -et non pas se désintéresser, comme on le dit trop vite- de la chose publique. Le sursaut viendra d’ailleurs vraisemblablement du mouvement associatif, qui de plus en plus, pallie les manques flagrants de ceux qui ont en charge la vie des communes. Un espoir reste cependant à entrevoir dans la qualité d’hommes et de femmes – aujourd’hui élus dans les conseils communaux et les conseils de ville, qui de par leur compétence, leur probité, leur expérience… nous donnent à penser qu’ils et elles sauront redonner ses lettres de noblesse à la gestion locale. Ils pourront et devront tenir compte de la jeunesse, qui s’éveille à l’engagement associatif, et faire avec eux -et non pas pour eux-, ces jeunes ayant choisi de s’impliquer et de devenir acteurs de la vie de leur cité. Ceux qui ont compris cela, trouveront en ces jeunes des interlocuteurs et des partenaires à même d’oeuvrer à leurs côtés- pour faire de nos quartiers, nos villages et nos villes des laboratoires de gestion citoyenne et de démocratie participative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *