Transmission : «Jeunes acteurs de proximité»

Forts de leur expérience en matière de vie associative locale, d’animation de quartiers, d’activités culturelles et sportives en direction de la jeunesse, une quinzaine de jeunes responsables associatifs de France, regroupés au sein du « Maillage des nouvelles générations » lançaient, il y a plusieurs mois, les opérations quartiers solidaires.
Par le biais de terrains de sport de proximité et de Maisons de jeunes, les beurs et les jeunes Marocains des quartiers populaires du Royaume, se trouvent ainsi une solidarité commune.
Aujourd’hui, les opérations « quartiers solidaires » trouvent un prolongement naturel : en effet, aidés, épaulés et soutenus par les jeunes du «Maillage», de jeunes Marocains du Maroc décident de se prendre eux aussi en mains et de devenir acteurs de la vie de leurs quartiers, acteurs de leur vie.
Ainsi, à partir de Casablanca, jeunes de France et jeunes du Maroc lancent les «Jeunes acteurs de proximité».
Il s’agira dans les quartiers populaires, d’inciter les jeunes à se mobiliser et se regrouper au sein de structures associatives locales dont la démarche se veut pragmatique : lutter contre l’oisiveté des jeunes, éduquer au civisme, à la citoyenneté, offrir des activités culturelles, sportives, de soutien,scolaire, oeuvrer à l’embellissement du quartier, etc.
C’est dans cet esprit, que deux quartiers de Casablanca donnent l’exemple par la création de «Initiative Hay Mohammadi» et «Chabab Ben Abid», premiers maillons de cette chaîne des «Jeunes acteurs de proximité».
Dans cette logique de conscientisation et de responsabilisation des jeunes des quartiers populaires au Maroc, les «Jeunes acteurs de proximité» ont vocation –comme ont pu l’expérimenter les jeunes issus de l’immigration en France, à devenir des interlocuteurs, des partenaires de la population de leurs quartiers mais aussi des autorités locales et des élus.
C’est en quelque sorte, une nouvelle frange de la société civile qui se met en marche : jeune et locale. Le pari est audacieux et le courage des jeunes qui se lancent dans l’aventure est à saluer. L’autre objectif est bien sûr l’essaimage et d’autres quartiers de Casablanca – ville la plus peuplée du Maroc- vont, nous le souhaitons, entreprendre la même démarche.
D’autres jeunes dans d’autres quartiers du Maroc auront peut-être aussi l’envie de rejoindre ce mouvement de bonne volonté. Ces «Jeunes acteurs de proximité » peuvent compter sur notre soutien à nous, militants associatifs marocains en France, ils auront aussi besoin du vôtre : chefs d’entreprises, mécènes, acteurs de la société civile, journalistes, artistes, sportifs, leaders d’opinion… Merci d’être au rendez-vous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *